10 août 2019 à 10:51
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83431663
0 Persons
Golfe Persique : Zarif s'alarme de toute présence transrégionale, «source d'insécurité»

Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, réagissant sur sa page Twitter, au projet américain de coalition maritime dans le golfe Persique a écrit : «Toute présence transrégionale dans la région est une source d'insécurité».

«Le golfe Persique reste l’une des priorités de la sécurité nationale iranienne et la sécurité maritime y est garantie depuis longtemps», a noté le Chef de la diplomatie, dans un tweet, émis le jeudi 10 août.

«Compte tenu de ce fait et malgré les campagnes de propagande, toute présence transfrontalière reste une source d'insécurité», a ajouté Zarif avant de réitéré sur le fait que « l’Iran n’hésitera pas à protéger sa sécurité ».

Les États-Unis ont annoncé il y a quelques jours qu'ils envisageaient de créer une grande coalition militaire sous prétexte d’assurer la sécurité des eaux stratégiques du golfe Persique et du détroit d'Hormuz.

La diplomatie iranienne a déjà divulgué par la voix de son porte-parole la position de Téhéran envers l’annonce de la participation du régime d’Israël à la coalition des États-Unis « pour garantir la sécurité maritime dans le golfe Persique ».

Seyyed Abbas Moussavi a déclaré que « pour la République islamique d’Iran, cette coalition est essentiellement provocatrice et la présence éventuelle d’Israël dans cette coalition illégitime sera source d’insécurité, d’instabilité et de crise dans la région du Moyen-Orient. L’Iran se réserve donc le droit de se défendre en cas de besoin conformément à sa posture de dissuasion et de défense. Les régimes américain et israélien devront endosser la responsabilité de toutes les conséquences de leur action dangereuse ».

« L’Iran est l’un des États riverains du golfe Persique, avec 1 500 miles de côtes. Le pays a la responsabilité historique de défendre la sécurité de la navigation dans le golfe Persique qu’il considère comme une continuation de son territoire. La présence de forces extrarégionales dans le golfe Persique, sous n’importe quelle bannière, n’aidera en rien à la protection de la région ; elle attisera par contre les tensions », a-t-il fait savoir.

Bien que les Etats-Unis de Trump fasse pression sur leurs alliés, mais Washington peine à mettre en place leur coalition internationale pour escorter les navires de commerce dans la région du golfe Persique. Des évolutions qui illustrent les limites de la politique isolationniste de Donald Trump.
Pour la communauté internationale, le dialogue et la diplomatie peuvent être plus productifs que les menaces et les sanctions extrarégionales du Président milliardaire américain qui alimente l'insécurité sur tous les plans. 

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 4 =