15 août 2019 à 18:43
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83438663
0 Persons
La libération du capitaine et de trois officiers du Grace-1 iranien ordonnée

Téhéran (IRNA)-La Cour suprême de Gibraltar a annulé la poursuite judiciaire contre l’équipage du pétrolier iranien Grace 1. En vertu du verdict, le capitaine et les trois officiers du navire-citerne seraient relâchés, a rapporté la chaîne d'info en continu européenne, Euronews ce jeudi 15 août.

Le capitaine et les trois officiers du Grace 1, qui étaient en liberté sous caution ont été formellement libérés, selon Euronews.

Entre temps, Les États-Unis ont demandé à continuer à détenir un pétrolier transportant du pétrole iranien saisi le mois dernier dans le détroit de Gibraltar.

Le gouvernement de Gibraltar a déclaré que l’appel du ministère de la Justice des États-Unis reposait sur un certain nombre d’allégations. Le gouvernement n'a pas précisé les allégations. La décision des États-Unis intervient quelques heures à peine avant que Gibraltar se soit déclaré prêt à libérer le pétrolier. Un mois et demi après l’arraisonnement du pétrolier iranien Grace 1 par la marine britannique, la Cour suprême de Gibraltar pourrait décider, ce jeudi, de laisser repartir le navire.

Le 4 juillet, la Royal Navy britannique a saisi le pétrolier Grace-1, prétendant que le supertanker transportait du pétrole iranien à destination de la raffinerie de Banias, en Syrie, pays frappé par les sanctions européennes. Rejetant ces allégations, l’Iran a dénoncé un acte de piraterie maritime et demandé la libération immédiate de tous les membres d’équipage du Grace 1.

Le 19 juillet, l'Iran a saisi dans le détroit d'Hormuz un pétrolier britannique, le Stena Impero, pour avoir violé le code maritime international.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 3 =