15 août 2019 à 20:33
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83438760
0 Persons
 Grace 1 libéré: l'ambassadeur d'Iran en Grande-Bretagne confirme la nouvelle

Téhéran(IRNA)-L’ambassadeur d’Iran en poste à Londres, Hamid Baidinejad a confirmé le jeudi 15 août, dans un message posté sur Twitter,la nouvelle de la libération du navire-citerne transportant le pétrole iranien, sur Gibraltar, Grace 1.

« Il y a quelques instants, avec la décision des autorités de Gibraltar et l'approbation du tribunal, le pétrolier transportant le pétrole iranien, arraisonné illégalement, a été libéré. Notre pays a tenu des consultations politiques, juridiques et techniques régulières avec la partie britannique, avec la participation des instances étrangères compétents sous les auspices du ministère des Affaires étrangères au cours des 40 derniers jours pour remédier à cet acte illégal », a écrit le diplomate iranien dans son message.

« Les États-Unis qui tentaient vainement de saper la levée de l’arraisonnement du pétrolier Grace-1, ont fini par subir une défaite humiliante », a-t-il twitté.

Les États-Unis avaient demandé à continuer à détenir le pétrolier transportant du brut iranien saisi le mois dernier dans le détroit de Gibraltar à la demande même de Washington.

Le gouvernement de Gibraltar avait déclaré que l’appel du ministère de la Justice des États-Unis reposait sur un certain nombre d’allégations. Le gouvernement n'a pas précisé les allégations. La décision des États-Unis intervient quelques heures à peine avant que Gibraltar se soit déclaré prêt à libérer le pétrolier. Un mois et demi après l’arraisonnement du pétrolier iranien Grace 1 par la marine britannique, la Cour suprême de Gibraltar pourrait décider, ce jeudi, de laisser repartir le navire.

Le 4 juillet, la Royal Navy britannique a saisi le pétrolier Grace-1, prétendant que le supertanker transportait du pétrole iranien à destination de la raffinerie de Banias, en Syrie, pays frappé par les sanctions européennes. Rejetant ces allégations, l’Iran a dénoncé un acte de piraterie maritime et demandé la libération immédiate de tous les membres d’équipage du Grace 1.

Le 19 juillet, l'Iran a saisi dans le détroit d'Hormuz un pétrolier britannique, le Stena Impero, pour avoir violé le code maritime international.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
7 + 9 =