Abandonner le PGAC n’est autre que « trahir la promesse » et « le terrorisme économique » (Rohani)

Téhéran (IRNA)-Le Président de la République islamique, Hassan Rohani, s’attardant sur le fait que la pression économique sur l’Iran a été déclenchée en 2018, suite au retrait unilatéral américain du Plan global d’action commun sur le nucléaire de 2015 (PGAC), a déclaré qu’abandonner ce pacte multilatéral, signifie « enfreindre les lois et règlements internationaux et n’est d’autre que le terrorisme économique ».

Hassan Rohani a tenu ces propos le jeudi 22 août à l’occasion d’une cérémonie marquant la Semaine du gouvernement mais aussi la Journée nationale de l’industrie défensive où il a été dévoilé le nouveau système de défense antimissile local iranien « Bavar 3 ».

Etaient présent à cette cérémonie le ministre de la Défense le général Amir Hatami, des hauts commandants des forces armées iraniennes ainsi qu’un certain nombre d’attachés militaires étrangers en poste à Téhéran.

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 3 =