23 août 2019 à 17:32
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83447723
0 Persons
Accord nucléaire : Zarif qualifie de « productives » ses discussions avec le Président Macron

Paris (IRNA)-Le Ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a qualifié de « constructives » et de « positives » ses entretiens, ce vendredi à Paris, avec le Président français, Emmanuel Macron soulignant que les discussions que les deux hommes ont eu aujourd’hui donnaient suite aux appels téléphoniques entre le Président Rohani et le locataire de l’Elysée.

S’exprimant aux micros des journalistes à l’issu de sa rencontre à la mi-journée avec le Président Emmanuel Macron, Mohammad Javad Zarif a déclaré : « La France a fait une proposition à l'Iran sur la manière de mettre en œuvre le Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien (PGAC) et des pas que les parties signataires doivent franchir à cette fin. Nous avons également formulé une proposition à cet égard pour que l’application du PGAC soit pleinement concrétisée. 

« Cela dépend, bien sûr, de la manière dont l'Union européenne pourra respecter les engagements qu'elle a pris liées au PGAC et suite au retrait des États-Unis de l’Accord nucléaire », a précisé le Chef de l’appareil diplomatique iranien avant de qualifier de « constructives » ses discussions avec le Président Emmanuel Macron. 

Javad Zarif évoquant la  tenue du G7, a déclaré que ce somment pourrait être une occasion pour M. Macron et les autres membres européens des 4+1 (Signataires du PGAC) de parler avec les autres membres du G7 sur le sujet. 

« Nous continuerons les discussions. Le Président Macron restera en contact avec le Président Rohani », a-t-il poursuivi. 

S’attardant sur le fait que les points de vue de l'Iran sont très clairs, le Ministre iranien des A.E. a renchéri : « Pour Téhéran le PGAC n’est pas renégociable, mais nous sommes toujours prêts à négocier sur les modalités de son application, comme nous en avons toujours parlé au sein de la Commission mixte ».

Zarif, se référant à la question des transports maritimes, a déclaré: « Autre question à traiter c’est la liberté de navigation. L’Iran a clairement indiqué sur cette question que la liberté de la navigation maritime devrait concerner tout le monde. L'Iran, en tant que pays ayant la plus longue côte dans le Golfe persique et la mer d’Oman ainsi que la partie septentrionale du détroit d’Hormuz, est la force la plus sûr pour sécuriser le golfe Persique et le détroit d'Hormuz. D’autant plus qu’il a toujours veillé à à garantir la liberté de navigation dans la région ».

Soulignant la nécessité de la liberté pour les navires iraniens transportant des marchandises et du pétrole, il a déclaré: « La liberté de navigation doit être respectée, en tant que principe du droit international, pour tous, et l'Iran est également prêt à aider, à son tour, à  assurer la liberté de navigation dans le golfe Persique et le détroit d’Hormuz en échange d’une garantie pour sa la liberté de navigation ».  

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 10 =