23 août 2019 à 22:47
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83447895
0 Persons
Le PGAC n’était pas un accord facultatif (Zarif)
Mohammad Javad Zarif lors d'une interview avec la chaîne Euronews, le vendredi 23 août 2019©Euronews

Téhéran (IRNA)-Le ministre iranien des Affaires étrangères, évoquant le retrait unilatéral et conflictuel des Etats-Unis de l'accord nucléaire, a déclaré que le Plan global d’action commun (PGAC) n'était pas un pacte facultatif, mais un traité approuvé par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Mohammad Javad Zarif a tenu ses déclarations lors d’une interview accordée à l’Euronews à l’issu de sa rencontre avec le Président français, Emmanuel Macron, dans la mi-journée à l’Elysée, le vendredi 23 août. 

Les tensions entre Téhéran et Washington se sont envenimées depuis le retrait unilatéral en mai 2018 par Donald Trump de l'accord nucléaire multilatéral de 2015 et n’ont cessé de monter après l’annulation des exemptions accordées par Washington aux pays exportateurs clés du pétrole iranien. 

S’attardant sur les négociations marathons qui ont donné naissance à cet accord international historique, Zarif a poursuivi: « L'accord n'a pas été fait du jour au lendemain et on a beaucoup parlé sur  chaque terme ». 

Selon le ministre iranien des Affaires étrangères, le mécanisme sur une éventuelle violation du PGAC est prévu dans l’accord lui-même et si l'UE, avec ou sans les États-Unis, décidait de remplir ses obligations liées au pacte, Téhéran reviendrait, à son tour, à la tenue complet de ses engagements en quelques heures.

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 0 =