4 sept. 2019 à 08:55
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83464369
0 Persons
L’Iran ne renégociera pas l’accord nucléaire (Araghchi)

Le Vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghchi, a déclaré que Téhéran n’accepte aucune renégociation sur le Plan global d’action commune sur le nucléaire iranien (PGAC), mais qu’une mise en œuvre adéquate de l'Accord pourrait faire l'objet de pourparlers.

Interrogé par des journalistes en Slovénie, M. Araghchi a déclaré que les négociations avec la France portaient principalement sur les moyens de garantir à la République islamique des ventes de pétrole et sur les modalités du retour de revenus pétroliers iraniens ».

Il a déclaré que « l'Iran, comme il l'a réitéré à maintes reprises, ne reviendrait à la pleine mise en œuvre du PGAC que s'il pouvait vendre son pétrole et y avoir accès sans restriction, et que l'initiative française visant à préserver l’accord nucléaire va, exactement, dans le même sens ».

Au nom de l’accord nucléaire, le diplomate a insisté sur le fait que l'Europe doit acheter du pétrole à l'Iran ou encore, fournir à l'Iran une marge de crédit équivalente à la vente de pétrole, ce qui signifie une pré-vente de pétrole ».

La ligne de crédit s’élève à environ 15 milliards de dollars pour les quatre mois à venir soit d’ici la fin de l’année 2019.

« Après avoir reçu les 15 milliards de dollars, la République islamique serait prête à négocier avec les 4+1, mais la réalité est qu’il existe toujours de sérieux désaccords sérieux sur l’ordre du jour de ces pourparlers », a-t-il expliqué.

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 5 =