4 sept. 2019 à 16:22
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83465360
0 Persons
L'utilisation par les USA des sanctions menace leur propre puissance économique, selon Zarif

Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, réagissant à la nouvelle série de sanctions américaines visant le programme spatial iranien, a déclaré mercredi que «le recours excessif aux sanctions par les États-Unis constitue une menace pour leur propre puissance économique».

Zarif a déclaré,  à l'issue de sa rencontre avec son homologue du Bangladesh à Dhaka, aux journalistes que «les Américains deviennent accros à l'imposition de sanctions, mais que leurs sanctions n'ont aucun impact et que le monde se moque progressivement d'eux».

Zarif a ajouté que les États-Unis avaient sanctionné tous les États et tous les gouvernements et que le seul pays non sanctionné par les États-Unis était les États-Unis.

Le recours excessif aux sanctions par les États-Unis paralysera leur propre économie, selon Zarif.

En réponse à une question sur les propos du président français et du vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghchi, selon lesquels l’Europe devrait soit acheter le pétrole iranien, soit nous fournir une lettre de crédit de 15 milliards de dollars, Zarif a déclaré que «nous avons des entretiens avec les Européens, car parmi les partis restés au sein du JCPOA, nous entretenons de bonnes relations avec la Chine et la Russie et nous les poursuivrons, mais les Européens n’ont pas réussi à préserver leurs liens économiques avec nous et à honorer leurs engagements».

Il est compréhensible mais regrettable que les Européens aient besoin de l'autorisation des États-Unis pour prendre toute mesure; mais en réalité, les États-Unis n'ont aucun pouvoir juridique pour empêcher les Européens de respecter leurs engagements, a-t-il ajouté.

Commentant les deux phases de réduction des engagements, il a déclaré que, comme il a été répété à maintes reprises, l'Iran prend de telles mesures dans le cadre de l'article 36 du Plan d'action global commun (JCPOA). «Cependant, nous avons toujours dit que nous sommes ouverts à la conduite de négociations à tout moment.»

Les mesures sont prises pour protéger l'accord afin de maintenir son équilibre, a déclaré Zarif.

Il est toujours possible que l’Iran renonce à ses mesures  prises dans le cadre de son plan de réduction graduelle des engagements, si les Européens remplissent leurs obligations liées au Plan global d’action commune sur le nucléaire de 2015 (PGAC), a-t-il souligné.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
7 + 11 =