Pour l’Iran le dialogue avec les USA sous le coup de sanctions est « absurde » (Rohani)

Téhéran (IRNA)- Le président Hassan Rohani soulignant que les États-Unis se sont dérobés de leurs obligations en se retirant du Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien (PGAC), en tant qu’un accord multilatéral (entériné par une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU), a déclaré : « Du point de vue du gouvernement, du parlement et du peuple iraniens, les négociations avec les États-Unis n'ont aucun sens tant que les sanctions perdurent ».

Hassan Rohani qui a reçu ce mercredi soir 11 septembre un coup de téléphone de son homologue français, Emmanuel Macron, a poursuivi : « Si les accords avec l'Europe sont finalisés, nous sommes prêts à revenir à nos engagements liés au PGAC et la réunion Iran/5 + 1 n'est envisageable qu’après la levée des sanctions ».

Saluant les efforts du Président français, Hassan Rohani évoque la troisième étape du plan de la réduction graduelle des obligations de l'Iran liées au PGAC, soulignant que cette dernière étape est sous la supervision de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), tout en restant « réversible ».

Le président français Emmanuel Macron (à droite) rencontre le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, à Paris le 30 juin.

Qualifiant de « deux objectifs cruciaux », le renforcement de l’accord nucléaire de 2015 (PGAC) et la sauvegarde de la sécurité et de la sûreté dans les voies navigables du monde, y compris le golfe Persique et la mer d'Oman, le Président Rohani a indiqué que  répondre à ces deux impératifs « va dans l’intérêt du monde, y compris l'Union européenne voir les États-Unis et leur serait bénéfique».

Le Président, réitérant sur le fait que le PGAC était une « excellente occasion » pour tout le monde de participer et d'investir dans le marché prometteur et à fort potentiel de l'Iran, a indiqué : « Il revient à l'UE, et en particulier à la France, de jouer pleinement leur rôle positif pour le maintien du PGAC ».

La France poursuit ses efforts pour mettre en œuvre le PGAC et parvenir à une entente

Toujours lors de cette conversation téléphonique, le Président français, Emmanuel Macron, détaillant les actions et les pourparlers intensifs de son pays avec les autorités américaines sur le nouveau paquet de proposition en faveur de la réalisation des accords permettant la mise en œuvre des engagements européens, a déclaré que Paris poursuivrait ses efforts pour la réalisation de l’accord multilatéral nucléaire de 2015.

Emmanuel Macron a également expliqué à cette occasion les actions futures de son pays pour la poursuite du dialogue et parvenir à une entente.

Les deux hommes ont également renouvelé leurs positions pour la poursuite du dialogue.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 3 =