16 sept. 2019 à 12:38
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83477401
0 Persons
Le nouveau président de l'INSTAX effectue sa première visite en Iran

Téhéran (IRNA)- Le président de l'INSTEX, Michael Erhard Bock, doit rencontrer les responsables de la Banque centrale d’Iran (BCI) et le directeur général de l’Instrument spécial iranien pour le commerce et la finance (STFI) lors de son séjour à Téhéran.

Michael Erhard Bock, nouveau président de l'Instrument de soutien aux échanges commerciaux (INSTEX) qui s'est rendu dimanche en Iran, doit s'entretenir avec de hauts responsables iraniens, dont le gouverneur de BCI et le directeur général de STFI (l’instrument iranien créé en avril dernier pour collaborer avec Instex ) sur les moyens de faciliter les relations commerciales entre l'Iran et l'Allemagne.

Il a assisté à la Chambre de commerce et d'industrie mixte Iran-Allemagne et s'est entretenu avec des représentants d'entreprises iraniennes et allemandes à propos de problèmes et d'obstacles aux transactions financières.

STFI, appelé SATMA en persan, a été créé pour faciliter la mise en oeuvre d’INSTEX. Si l’instrument financier est décidé à devenir opérationnel, l’Iran affirme qu’il n’y aura aucun problème à le faire fonctionner dans le pays.

L'ancien diplomate allemand Michael Bock a été nommé le 6 juin 2019 à la présidence du mécanisme pour le commerce entre l'UE et l'Iran, «INSTEX».

INSTEX est un véhicule spécial créé en janvier 2019 par la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni pour faciliter les échanges non monétaires avec l'Iran dans le but de contourner les sanctions imposées par les États-Unis.

Jusqu'à présent, INSTEX n'est pas devenu opérationnel malgré les efforts intenses de tous les côtés.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 14 =