Les consultations irano-russes servent les deux pays et les intérêts de la région

Téhéran (IRNA)- Les présidents iranien et russe ont qualifié de «amicales, positives et croissantes» les relations irano-russes sur la scène régionale et internationale, et souligné la nécessité de déployer des efforts pour développer et approfondir les relations Téhéran -Moscou.

Lors d'une rencontre avec le président russe Vladimir Poutine lundi soir en marge du cinquième sommet trilatéral entre l'Iran, la Russie et la Turquie à Ankara, le président Hassan Rohani a décrit les relations entre les deux pays comme stratégiques, croissantes et progressives, ajoutant: "Outre les relations politiques et économiques, l'Iran et la Russie entretiennent de bonnes coopérations en matière de défense et nucléaire.

«Consultations et échanges amicaux entre les hauts responsables iraniens et russes en marge de divers sommets internationaux, y compris les Nations unies, Shanghai et l'Eurasie, ainsi que les relations multilatérales des deux pays, notamment avec la Turquie sur la Syrie et avec l'Azerbaïdjan au domaine des transports, sont dans l’intérêt des deux nations et de la région », a ajouté le président iranien.

«L'utilisation de la monnaie nationale par les deux pays dans les relations commerciales a augmenté ces derniers mois et va se poursuivre», a-t-il déclaré.

«La coopération de l'Iran avec l'Union économique eurasienne, qui sera bientôt opérationnelle, offrira une grande opportunité pour le développement de la coopération bilatérale et régionale dans divers domaines économiques».

«Aujourd'hui, les Etats-Unis cherchent le désordre dans le monde et continue à enfreindre les réglementations internationales les unes après les autres. Nous devons donc nous opposer à l'unilatéralisme en élargissant notre coopération» a-t-il insisté.

«Aujourd'hui, alors que les États-Unis se sont retirés du JCPOA sans raison, les autres parties à l'accord, en particulier la Russie, peuvent jouer un rôle positif dans la sauvegarde de l'accord», a poursuivi le président, avant d'ajouter que le JCPOA était un accord international important et un symbole du règlement diplomatique d'une question.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 17 =