18 sept. 2019 à 12:26
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83480617
0 Persons
Les Etats-Unis doivent mettre fin à la pression s'ils cherchent à négocier avec Téhéran (Rohani)

Téhéran(IRNA)- Le président iranien Hassan Rohani tout en déclarant que les Etats-Unis ne pourraient pas atteindre leurs objectifs en exerçant des pressions maximales contre l'Iran, a ajouté que les Etats-Unis devraient mettre fin à leur politique de pression s'ils souhaitaient engager un dialogue avec Téhéran.

Le président Rohani, qui devrait se rendre à New York dans les jours à venir afin d'assister à la réunion annuelle de l'Assemblée générale des Nations unis, a déclaré mercredi lors de la réunion hebdomadaire du cabinet a répété le refus catégorique de l'Iran de «dialoguer sous pression maximale».

«Aucun pays n'accepte pas de dialoguer sous pression maximale. Si les autorités américaines ont regretté et veulent montrer leur bonne volonté, ils doivent d'abord faire preuve de sincérité et mettre fin à l'oppression et à la pression contre la grande nation iranienne.», a-t-il ajouté.   

Hier également, le Leader de la Révolution islamique a souligné: «Si les États-Unis retirent ses mots (menaces) et se repentent et reviennent au traité sur le nucléaire qu’ils ont violé, à partir de cela ils peuvent participer aux négociations du groupe signataire du Plan global d’action commun sur le nucléaire (PGAC).  Sinon, il n'y aura aucune négociation à aucun niveau entre les responsables de la République islamique et les Américains, ni à New York ni ailleurs ».

** Les transactions bancaires entre l'Iran et la Russie ont déjà commencé.

Le président Rohani a exprimé sa satisfaction sur le fait que l'Iran effectue ses transactions bancaires avec certains pays, tels que la Russie et la Turquie, sans SWIFT, affirmant que le pays améliorerait ses relations bancaires avec les pays eurasiatiques, selon la même méthode, dans un avenir proche

Le président iranien a ajouté que les transactions commerciales de l’Iran avec la Turquie, l’Irak et la Russie se faisaient par l’utilisation de monnaies nationales au lieu du dollar américain. «Cela réduira la domination américaine sur les marchés monétaires et financiers», selon lui.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 2 =