23 sept. 2019 à 22:20
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83488069
0 Persons
L’initiative de Rohani, un moyen peu coûteux d'atteindre la sécurité mondiale

Téhéran (IRNA)- Sur la voie de la paix et de la stabilité internationales, l’Iran a présenté des initiatives concrètes, contrairement aux Américains, qui ferment toutes les portes de l’espoir en durcissant les sanctions. Des initiatives qui pourraient profiter à Donald Trump et à ses alliés régionaux, pour se débarrasser des conditions difficiles qu'ils ont créées eux-mêmes.

Dans un premier cas, la semaine dernière, le Guide suprême de la Révolution a annoncé que le gouvernement américain pourrait rejoindre la table des négociations sur le Plan global d’action commun pour le nucléaire iranien (PGAC) s’il revient dans ses engagements liés à l’accord. Il s’agit d’une solution viable à l'impasse que Trump s'est imposée lui-même. M.Trump, saurait-il saisir l’occasion ? 

La deuxième initiative a été présentée par le président iranien Hassan Rohani à la veille de sa visite à New York pour participer à la Conférence annuelle de l'Assemblée générale des Nations unies. Le Chef du pouvoir exécutif iranien a proposé une solution globale et concrète à la crise de la région, l’appelant « l'Initiative de paix Hormuz ».  Il a également tendu la main d’amitié aux gouvernements régionaux pour résoudre ensemble les problèmes de sécurité régionale via une coopération multilatérale. 

Ces initiatives avancées au moment où la crise dans la région est bouclée et que toutes l'impasse est totale est en mis en lumière les ténèbres de la politique dans la région. La question qui se pose c’est que si les pays de la région sauraient-ils saisir cette opportunité en or au lieu de gaspiller des ressources et de pousser la région vers la guerre? 
  Jusqu'à présent, les solutions proposées par Donald Trump et ses alliés dans la région n'ont pas fonctionné - ni la coalition couteuse militaire des Etats-Unis, ni les attaques barbares saoudiennes contre le Yémen et le massacre d'enfants et de femmes – aucun n’a pu fonctionner. La raison d’une telle impasse n’est pas difficile à découvrir. Car les équations mondiales ont changé au rythme du 21ème siècle a changé et le monde a dépassé l'unilatéralisme de Washington, tout comme ce qui est arrivé dans l’ordre économique mondial. Nous assistons aujourd’hui à un monde qui cherche un moyen de sortir de l’hégémonie du dollar. Une situation qui a renvoyé la balle sur ces évolutions dans le camp de Trump et de ses alliés régionaux. Certes passer cette étape à moindre coût reste toujours possible. 

Après ses attaques contre les installations pétrolières saoudiennes, Ansarallah yéménite, a donné aux Saoudiens une autre occasion pour qu’ils mettent fin à leur guerre stérile au Yémen, l’exigeant dans les plus brefs délais afin de résoudre la crise. 

Les Yéménites, tout en revendiquant les attaques contre Aramco, ont averti ils infligeraient des coups encore plus sévères aux Saoudiens si les bombardements systématique de la coalition d’agression menée par Riyad se poursuivaient contre des civils. Certes le moment n’est pas propice pour une fuite en avant ni pour la moindre perte du temps. Il faut le saisir !

Maintenant, les nouvelles conditions et les initiatives sont sur la table, alors que la situation est plus que jamais imprévisible et dangereuse. 

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 0 =