25 sept. 2019 à 00:57
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83489793
0 Persons
Madrid a exprimé son opposition aux sanctions unilatérales des USA

Téhéran (IRNA)- Le président de la République islamique d'Iran et le Premier ministre espagnol ont discuté de l'évolution des relations entre les deux pays dans les domaines de la technologie et du tourisme, exprimant leur opposition aux sanctions unilatérales des États-Unis contre l'Iran.

Le président Hassan Rouhani et le Premier ministre Pedro Sánchez se sont rencontrés mardi à New York en marge de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations Unies et ont discuté des moyens de développer les relations entre les deux pays.

Ils ont également discuté de l'initiative de la paix d'Hormuz du président Rohani visant à assurer la sécurité dans le golfe Persique.

Le président Rohani  évoqué les potentiels des deux pays et mis l’accent sur l’approfondissement des liens. «Les sanctions actuelles et le comportement d'intimidation du gouvernement américain vont s'effondrer à long terme, mais les relations de longue date entre des pays amis, comme l'Iran et l'Espagne, doivent rester solides», a-t-il déclaré.

Il a également mis en évidence le développement des relations scientifiques, universitaires et technologiques entre les deux pays, en particulier dans les domaines de la bio et des nanotechnologies.

Pour sa part, le Premier ministre Pedro Sánchez a exprimé ses regrets des sanctions unilatérales en vigueur contre la nation iranienne.

Il a également réitéré le soutien de son pays au Plan d'action global commun (JCPOA) et à la détermination de l'Espagne de renforcer ses relations avec l'Iran.

Au sujet de l'initiative de la paix d'Hormuz, il a déclaré: «Nous vous avons connu comme l'homme de la paix pendant ces années et nous espérons que cette initiative contribuera à apaiser les tensions régionales».

Votre commentaire

You are replying to: .
6 + 10 =