Le président iranien appelle l'Europe à respecter ses engagements envers le JCPOA

Téhéran (IRNA)- Lors d’une rencontre avec le Premier ministre britannique, le président de la République islamique d’Iran a critiqué la récente déclaration de trois pays européens sous forme d’accusations sans fondement, soulignant qu’ils devaient respecter leurs engagements au titre du JCPOA.

Lors de la réunion qui s’est tenue mardi à New York en marge de la 74e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le président Hassan Rohani a évoqué l’histoire de la Grande-Bretagne et sa connaissance du Moyen-Orient, ajoutant «Nous sommes désolés de la récente déclaration des trois pays européens, qui sont également signataires du Plan d'action global commun (JCPOA)».

«La publication de cette déclaration sans fondement dans les conditions critiques et compliquées actuelles n'est ni constructive ni bénéfique», a-t-il déclaré.

Le président Rohani a également critiqué la négligence de Londres dans la réalisation de son engagement de faire bénéficier l'Iran des retombées économiques de l'accord sur le nucléaire, décrivant «l'atmosphère économique positive» comme l'un des engagements pris dans le cadre du JCPOA et les appelant à concrétiser leurs engagements, y compris l'INSTEX, dans les meilleurs délais.

En ce qui concerne l’Initiative de la paix d'Hormuz, qui sera évoquée lors du discours de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la paix, le président a décrit la coopération entre les pays de la région comme le seul moyen d’instaurer une paix et une stabilité durables dans la région, soulignant l'importance du soutien des autres pays, y compris la Grande-Bretagne, dans la réalisation de cet objectif.

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a souligné que Londres souhaitait développer des relations avec Téhéran, ajoutant que son pays avait toujours soutenu le JCPOA et continuerait à le faire.

Il a également déclaré que le ministre britannique des Affaires étrangères avait tout mis en œuvre pour dissuader les États-Unis de se retirer du JCPOA, mais c'était en vain.

Il a évoqué le rôle effectif de l’Iran dans la région: «Nous espérons toujours que le JCPOA restera en place et que les tensions régionales s’apaiseront».

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 9 =