Les pressions américaines renforcent la cohésion en Iran

New York (IRNA)- Le président Rohani a déclaré mercredi soir à New York lors d'une réunion avec des élites et des experts de la politique étrangère américaine, que les sanctions inhumaines imposées par les États-Unis ne les aideraient pas à atteindre leurs objectifs, et il existe une complète unanimité en Iran à cet égard.

Contrairement aux attentes de Washington, à cause des pressions américaines tous les partis et groupes iraniens considèrent les États-Unis comme le seul responsable des problèmes actuels dans divers domaines, selon le président iranien.

Le président a indiqué que JCPOA était le meilleur accord possible, ajoutant: «De nombreux rapports de l'AIEA confirmant le respect par l'Iran de ses engagements, malgré le retrait des États-Unis de l'accord, montrent que l'Iran ne cherche pas à s'écarter de la législation et de la réglementation nucléaires».

«L'Iran est prêt à poursuivre la ratification immédiate du Protocole additionnel au Parlement iranien, en tant que loi permanente, en échange de l'approbation du JCPOA par le Congrès américain et de la levée permanente de toutes les sanctions», a-t-il déclaré.

Faisant référence à la tourmente actuelle dans la région, le président a déclaré: «Le peuple yéménite est sous le bombardement intensif fourni par les Etats-Unis et certains pays européens. Les pays qui ont jugé Aramco lors du récent incident et ont accusé l'Iran, ne sont pas neutres dans la guerre au Yémen et n'ont pas le droit de juger. Ces politiques doivent être révisées et la poursuite de ce processus peut conduire à une catastrophe.

«Il y a deux choses à savoir sur l'Iran. Premièrement, l'Iran ne cherche pas et ne cherchera pas l'arme nucléaire. Deuxièmement, comme je l'ai décrit dans mon discours devant l'Assemblée générale des Nations Unies sur la coalition de la paix d'Hormuz, la République islamique d'Iran a été et continuera de rechercher la paix et la stabilité dans toute la région, et invite d’autres pays à se joindre à la coalition».

Dans la section de questions-réponses, le président a évoqué les conditions dangereuses actuelles dans la région et a déclaré qu'éviter les conflits relevait de la responsabilité de tous.

En réponse aux accusations des autorités américaines contre l'Iran lors de la récente attaque contre des installations pétrolières saoudiennes, il a déclaré: "Ceux qui publient une photo d'un incident mineur en Iran, pourquoi ne fournissent-ils pas,  au lieu d'accuser l'Iran, leurs preuves et des images satellite détaillées de l'origine du conflit?

«Bien que l'Iran ne soit pas d'accord avec le sionisme, il entretient de bonnes relations avec les Juifs. Ils vivent librement en Iran. Nous respectons le judaïsme en tant que religion divine. Nous ne cherchons pas à faire la guerre ni à tuer d'autres personnes, mais c'est Israël qui a violé à plusieurs reprises la souveraineté de ses voisins et, selon leur propre Premier ministre, ils ont perpétré des actes d'agression contre la Syrie plus de 200 fois. Ces actes sont très dangereux et, conformément à la Charte des Nations Unies, les peuples de la région ont le droit de se défendre eux-mêmes ».

À la fin de ses remarques, le président a souligné que la politique de pression sur l'Iran ne fonctionnerait pas et que ce sont les États-Unis qui ont quitté la table des négociations avec leur retrait unilatéral du JCPOA, et qu'il leur appartient de fournir les conditions de négociation.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 1 =