26 sept. 2019 à 20:47
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83492583
0 Persons
Si les Etats-Unis renoncent aux conditions préalables, le dialogue sera possible (Rohani)

New York (IRNA)- Le président iranien Hassan Rohani a déclaré que si les États-Unis voulaient ouvrir la voie à des négociations avec l'Iran, ils devaient d'abord renoncer à la condition préalable, à leur politique consistant à exercer une pression maximale sur la République islamique et aux sanctions.

Rohani a fait ces remarques lors d'une conférence de presse tenue à New York jeudi, marquant la fin de sa participation à la 74e session annuelle de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Interrogé sur l'éventualité de négociations entre Téhéran et Washington, le président iranien a déclaré: «Nous voulons que les États-Unis suppriment la condition préalable à tout dialogue avec l'Iran, y compris sa campagne de «pression maximale» contre la nation iranienne avant que des négociations puissent être possibles».

En réponse à une question sur l'attaque contre les installations pétrolières saoudiennes, il a déclaré que les Yéménites avaient le droit de se défendre et doivent se défendre eux-mêmes. Le monde entier sait que les forces et l'armée yéménites disposent de missiles et de drones à longue portée. «Ceux qui accusent les autres doivent présenter leurs preuves».

***S'il y a un cessez-le-feu au Yémen, nos problèmes avec l'Arabie saoudite pourraient être résolus

«La poursuite de la guerre au Yémen n’est dans l’intérêt de personne; les problèmes avec l'Arabie saoudite seront réglés plus correctement si un cessez-le-feu est établi ».

*** L'Iran ne cherche pas à de doter des armes nucléaires

Nous ne cherchons pas à avoir des armes nucléaires. Nous ne cherchons pas à faire la pression. Nous cherchons la mise en œuvre du Plan global d'action sur le nucléaire iranien; Nous espérons que chaque partie revienne à ses  engagements pris dans le cadre de l'accord. Si l'autre partie respecte ses engagements, nous reviendrons immédiatement à nos engagements.

En ce qui concerne les actions européennes sur l'accord nucléaire, le président à déclaré que les Européens avaient proposé différentes projets, notamment un véhicule à usage spécial (SPV) et un instrument d'aide aux échanges commerciaux (INSTEX), mais elles n'ont pas réussi à mettre en œuvre les mesures pratiques.

***Le pétrolier britannique Stena Impero sera libéré

Concernant la question du pétrolier britannique retenu, le président a déclaré: «Je dois dire que le procès est dans sa phase finale, et ma prédiction est que le pétrolier" Stena Impero "sera libéré immédiatement.»

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 1 =