1 oct. 2019 à 11:36
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83498526
0 Persons
Endiguer le risque d'inondation : l’Iran et les Pays-Bas échangent leurs expériences

Téhéran (IRNA - L’ambassadeur des Pays-Bas en poste à Téhéran a déclaré qu’en raison des récentes inondations en Iran, une délégation néerlandaise, spécialiste de l’eau, devrait se rendre en Iran le mois prochain pour examiner l’activation des coopérations entre les deux pays en matière de gestion des eaux et des inondations.

S’exprimant en marge d'une visite au 15ème Salon international de l'industrie de l'eau et des installations de traitement des eaux dont usées en Iran, l’ambassadeur néerlandais, Jacques Werner, a souligné que les Pays-Bas, contrairement à l'Iran (qui est menacée par une pénurie d’eau) est confronté au problème des submersions marines.

« Cela pourrait constituer une bonne base pour développer une coopération bilatérale en matière de gestion de l’eau dans des conditions de sécheresse et d’inondation », a-t-il précisé.

Jacques Werner, soulignant que 6% des Pays-Bas se situent sous le niveau de la mer, a indiqué que, dans la mesure où les Pays-Bas sont confrontés à de nombreux défis dans le secteur de l'eau, ils ont bien progressé dans sa gestion et ont réalisé à cette fin de nombreuses innovations. « Ce sera, ainsi, une bonne occasion pour l'échange d'informations et la coopération entre Téhéran et Amsterdam », a insisté le diplomate.

La maîtrise des eaux aux Pays-Bas a toujours été importante pour la survie de ce pays : environ deux tiers des Pays-Bas sont vulnérables aux inondations et aux submersions marines. Dans le passé, de nombreuses vies ont été perdues.  Après de nombreuses expérimentations, des catastrophes, des essais, des avancées technologiques, ils ont imposé le profil du pays tel qu'il est aujourd'hui et qui serait très différent sans la main de l'humain.

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 4 =