Le Président Rohani qualifie d’ « admissible » l’initiative française

Téhéran (IRNA)-Qualifiant d’ « admissible » l’initiative française dans son ensemble, le Président iranien, Hassan Rohani, a déclaré que l’Idée générale du plan proposé par la France exige que l’Iran ne cherche pas l’arme atomique, ce qui rime, a-t-il insisté, avec notre position et pour lequel nous avons, nous-aussi, toujours plaidé. « Le Plan veut que l’Iran aide à la paix dans la région et à la stabilité des eaux navigables, nous l’avons toujours aidé. Mais les États-Unis doivent lever les sanctions ; La vente du pétrole (iranien) doit immédiatement commencer et l’argent du pétrole doit mettre à la disposition de l’Iran », a précisé Hassan Rohani.

S’attardant lors d'une réunion du cabinet ce mercredi 2 octobre, sur le fait que la porte de la diplomatie n’est pas fermée et que les efforts des Européens et d’autres parties continuent, Hassan Rouhani, a déclaré : « Tant que les droits de la nation iranienne sont respectés, la voie reste ouverte ».  

Il a ajouté: « Toutes les insistances, toutes les discussions et tous les coups de téléphone à New York avaient pour objectif de réunir une fois de plus le groupe 5+1 (États-Unis, Chine, Russie, Royaume-Uni, France et Allemagne), autour du Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien (PGAC) et nous nous sommes dits ouverts pour une telle réunion dans les circonstances appropriées, à condition que ceux qui ont porté atteinte aux 5+1 reviennent dans les us et coutumes des Six. La réunion des 4+1à New York pourrait être un rendez-vous des 5+1 », a fait remarquer Hassan Rohani.

En se référant à son déplacement à New York, M.Rohani a déclaré que le complot d'un lobby anti-iranien qui tentait de donner une fausse image de l’Iran le passant pour un pays opposant à la paix et pour la tension, avait été échoué, notamment avec l'initiative de la Paix d'Hormuz proposée par Téhéran à l’Assemblée générale de l’ONU.

« Ce que nous avons ressenti à la fin de notre court séjour à New York, c'est que le complot de l'ennemi avait été brisé et que l’ambiance a changé. Ceci, d’autant plus que l'Iran a appelé depuis la tribune de l’AG, à la paix et proposé son initiative de « La Paix d’Hormuz », a conclu Rohani.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 1 =