3 oct. 2019 à 17:08
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83502081
0 Persons
Guerre commerciale: la France veut un «cessez-le-feu» entre Iran/Etats-Unis

Téhéran (IRNA)- L'ambassadeur de France à Téhéran, Philippe Thiébaud, a indiqué que parallèlement aux efforts déployés pour faire baisser les tensions entre l'Iran et les États-Unis, son pays s'efforce également à instaurer un «cessez-le-feu» commercial entre les deux pays.

M. Philippe Thiébaud a tenu mercredi le 2 octobre une rencontre avec le président de la Chambre de Commerce de Téhéran, M. Masoud Khansari.

Lors de la réunion, M. Thiébaud a indiqué que la proposition du lancement d'une ligne de crédit entre l'Union européenne et l'Iran était l'une des solutions présentées par le président français dans le souci de résoudre les problèmes causés par les sanctions américaines imposées à l'Iran.

De nombreuses entreprises françaises souhaitent maintenir leurs relations commerciales avec l'Iran et le gouvernement français s'efforce  de convaincre les petites et moyennes entreprises (PME) de continuer à travailler avec l'Iran malgré les sanctions, a ajouté le diplomate français.

Il a également souligné que la France à côté de l'Allemagne et du Royaume-Uni tente de mettre en place un mécanisme financier durable entre l'Iran et l'Union européenne (UE).

Faisant référence à l'INSTEX (Instrument d’appui permettant à Téhéran de continuer à commercer avec les entreprises de l’UE malgré les sanctions imposées par Washington après que le président Donald Trump ait renoncé à l’accord de Vienne l’année dernière),  M. Thiébaud a déclaré que l'Europe attendait que l'Iran mette en place une structure parallèle de son propre.

Selon lui, la France cherche à encourage les autres pays de l'UE à rejoindre l'INSTEX.

Le nouveau président de l'INSTEX se rendra en Iran à la fin du mois d’octobre pour rencontrer les responsables des entreprises du secteur privé iranien afin d'examiner  les moyens d'accélérer la mise en place du canal financier, a-t-il fait savoir.

  De son côté, le président de la Chambre de Commerce de Téhéran, M. Masoud Khansari a déclaré que la société miroir iranienne opérant en coordination avec INSTEX avait été créée et est prête à effectuer des transactions financières avec l'Europe.

Il a appelé à l'injection de capital à l'INSTEX pour lancer des transactions entre l'Iran et l'Europe.

Khansari a averti que d’autres pays remplaceraient les États européens si l'INSTEX n’était pas mis en œuvre rapidement.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 7 =