4 oct. 2019 à 11:42
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83502478
0 Persons
Ressortissants iraniens : Téhéran juge « illégale » l’ingérence de Paris

Téhéran (IRNA)-Qualifiant de « juridiquement illégale », l’ingérence du Ministère français des Affaires étrangères, dans les dossiers liés aux ressortissants iraniens, la diplomatie iranienne a déclaré que non-seulement, ces interventions ne peuvent pas aider à résoudre les affaires, mais elles en compliquent le procès.

Réagissant par la voix de son porte-parole, Abbas Moussavi, aux déclarations interventionnistes depuis le Quai d’Orsay sur le cas d'une ressortissante iranienne, la diplomatie iranienne a déclaré que la double nationalité des ressortissants iraniens n’était pas reconnue en vertu des lois de la République islamique d’Iran. Par conséquent Mme Adelkhah est juridiquement une citoyenne iranienne et elle jouit de tous les droits de citoyenneté iranienne ».

S’attardant sus le fait que l’affaire de Mme Adelkhah fait l’objet d’ « un examen minutieux » par le pouvoir judiciaire au nom des lois iraniennes et dans le cadre d’ « un procès équitable », le diplomate a qualifié de « sans valeur juridique » l’ingérence du ministère français des A.E. dans le dossier des ressortissants iraniens avant d’ajouter : « Sans faire aider le règlement du dossier, ce geste ne peut qu’en compliquer davantage le procès ».

« Ingérence dans les affaires internes de l’Iran » et « inadmissibles », c’est en ces termes qu’a qualifié le porte-parole de la diplomatie, Abbas Moussavi, les déclarations tenues depuis Paris.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 1 =