16 oct. 2019 à 18:33
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83520564
0 Persons
Iran: saisie de près de 8 tonnes de drogue à destination de l'Europe

Téhéran (IRNA) – «Au cours des 10 derniers jours, nous avons découvert huit tonnes de drogue sur les frontières de l’ouest de l’Iran, à destination des pays européens et occidentaux », a déclaré le Secrétaire général du QG iranien pour la lutte anti-drogue, Eskandar Momeni.

« Ces statistiques ne sont que pour les 10 derniers jours et si la découverte n'avait pas été faite, les polices européenne et occidentale auraient dû collecter ces drogues rue par rue », a déclaré mardi 15 octobre, le chef de l'Unité antidrogue iranienne, Eskandar Momeni, lors d’une rencontre avec le chef de la police slovaque en marge de son déplacement à Vienne.

La position géographique de l’Iran a fait des frontières de ce pays une plaque tournante du narcotrafic international, un des passages privilégiés des opiacés afghans. L’Afghanistan est le premier producteur mondial d’opium et d’héroïne, mais les conséquences de ce trafic s’étendent, au-delà de la région, à toute l’Europe et aux pays occidentaux, marchés tristement en pleine expansion et principaux destinataires de la drogue.

Les opiacés afghans empruntent plusieurs itinéraires jusqu’en Russie et en Europe, dont le premier passe par l’Iran à cause de sa bonne situation géographique. Ce qui représente plusieurs menaces au pays dont les frontières sont confrontées à diverses autres activités illicites, comme le banditisme, les malfaiteurs, la contrebande, l’immigration clandestine et le terrorisme.

Toujours lors de la rencontre, le Secrétaire général du QG iranien de la lutte contre les stupéfiants a insisté sur une coopération bilatérale dans le domaine de la lutte anti-drogue avant de dire prêt l'Iran à partager ses expériences et ses échanges avec la Slovaquie et fournir des formations aux forces anti-drogue du pays.

L’Iran se place à la tête des acteurs engagés dans la lutte anti-drogue, et cela malgré les sanctions et le manque des équipements. L’approche de la république islamique d’Iran dans cette lutte est transnationale et internationale et qu’au moins 4 000 soldats du pays ont, déjà, perdu la vie pour cette cause

Victime des sanctions, l’Iran grand acteur de la lutte anti-drogue a averti contre les approches en faveur de l'unilatéralisme et des restrictions illégales qui représentent, selon Téhéran, une menace majeure pour la lutte contre les crimes organisés transnationaux.

L’Iran a à maintes et maintes reprises mis en garde contre les terribles conséquences de l'unilatéralisme et des sanctions illégales sur la lutte contre la criminalité internationale organisée, y compris les stupéfiants. Téhéran plaide touojurs pour une unité universelle visant à éliminer les défis et les obstacles.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 7 =