21 oct. 2019 à 07:07
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83524517
0 Persons
Les touristes français ont pris part aux commémorations de l’Arbaïn

Gonaveh (IRNA)- Un certain nombre de touristes français en visite au Port de Gonaveh, au nord-est de l’Iran, ont assisté à un rituel de deuil sur l'un des sites religieux du port, parallèlement aux commémorations de l’Arbaïn de l’Imam Hussein.

Un  groupe composé de 15 touristes, hommes et femmes, ont rejoint les fidèles en deuil  au à Hosseiniyeh de Matam Haj Ismail, qui fait partie de l’un anciens sites religieux de Bandar (Port) Gonaveh, et se sont familiarisés avec les pratiques religieuses des habitants de la région.

« Les touristes français ont assisté à la cérémonie de deuil. Ils étaient ravis et reconnaissants de l'accueil chaleureux réservés à eux par des habitants en deuil », a déclaré Ali Ziyarat Zadeh, un des responsables du site à l’IRNA.

Les touristes se sont dits étonnés de voir tant de ferveurs et de tristesses pour un Imam et un événement qui après 1400 ans attirent ce nombre de fidèles passionnés.

Muharram est le premier mois du calendrier lunaire (musulman) où l’Iran essaie de manifester son amour et son respect immenses pour l’Imam Hussein (le petit-fils chéri du grand prophète Mohammed (SAW)) dans le cadre de nombreux rituels traditionnels au cours des dix premiers jours de ce mois. Le dixième jour de Muharram, connu comme le jour de l’Achoura, est le jour le plus important du deuil, car c’est le jour du martyre de l’Imam(P).

A cela s’ajoute le grand et important rituel de l’Arbaïn (Une quarantaine) qui signifie 40 jours après le deuil de l’Achoura où les passionnés du Prince des martyrs se donnent rendez-vous à Kerbela, en Irak, où se  trouve le saint mausolée de l’Imam (P).  

Les touristes français ont ainsi trouvé l’occasion de découvrir de près une procession des épris de Hussein qui pleure la Quarantaine de la mort en martyr de leur icône du sacrifice.

Au bruit des tambourins, les fidèles se frappaient la poitrine ou se flagellaient symboliquement en criant le nom du Seigneur des martyrs « Hussein »pour marquer l'anniversaire de la quarantaine de la mort en martyre de cette figure centrale de l'islam noble.

Gonabad est une ville située au nord-est de l'Iran, dans la province du Khorasan-e-razavi. Elle possède les plus vieux réseaux de qanat au monde. La ville historique est inscrite depuis 2007 sur la liste indicative des biens que l'Iran souhaite proposer en tant que patrimoine mondial de l'humanité.

.

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 7 =