Le Leader appelle « les compatissants de l’Irak et du Liban » à remédier à l’insécurité, « une priorité absolue »

« Je recommande les amis compatissants de l’Irak et du Liban à donner la priorité à la lutte contre l’insécurité pour y remédier », c’est ainsi qu’a réagit le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khameneï aux récentes amères évolutions irakiennes et libanaises.

Le Leader de la RII a tenu ces propos à l’occasion de la cérémonie de remise de diplômes aux étudiants de l'école militaire de l’armée de la RII qui a eu lieu ce mercredi 30 octobre à l’Ecole d’Officiers du Centre de commandement de la DCA iranienne, où il était présent.

Le Leader de la Révolution islamique participe aux cérémonies de remise de diplômes aux étudiants des écoles militaires, le 30 octobre 2019.

Réagissant aux récentes évolutions en Irak et au Liban, l’Ayatollah Khamenei  a mis en garde contre des projets visant systématiquement la sécurité des États de la région.

 « Le pire danger pour une nation est l'insécurité et c'est à cela que nos ennemis travaillent », a-t-il averti.

S’attardant sur le fait que les éléments à l'origine des « hostilités dangereuses » sont connus, le Leader a poursuivi : « « Dans le monde,  surtout les services de renseignement américains et occidentaux, financés par l'argent des pays rétrogrades de la région, provoque le trouble. Ce qui constitue le pire ennemi et la haine la plus dangereuse contre une nation », a prévenu le Leader ».

Le Guide suprême de RII a déclaré que l’Iran avait également été la cible de tels complots concoctés dans le passé, mais que le peuple intervenant « à temps » sur la scène avait su, grâce à sa vigilance, les neutraliser.

Le commandant en chef, mettant en parallèle les armées des puissances arrogantes et celle de République islamique d’Iran a poursuivi : « Elles se différencient par leur nature. La responsabilité principale des armées des puissances arrogantes est de l’agression, d’usurpation et de porter de coups aux autres pays  mais dans la philosophie et la logique des Forces armées de la République islamique, alors que la Défense occupe une place est ferme et vigoureuse, l'agression n'a aucune place ».

Cérémonies de remise de diplômes aux étudiants des écoles militaires, le 30 octobre 2019 à Téhéran en présence du Guide suprême de la Révolution islamique, Ayatollah Khameneï.

Il a évoqué des crimes commis par les armées britannique, française et américaine au cours des cent dernières années dans le sous-continent indien, en Asie de l’Est et de l’Ouest et en Afrique du Nord et du Centre, ajoutant que le principal problème avec ces armées réside dans le fait qu’elles étaient liées à des systèmes arrogants. D’où notre insistance pour que divers piliers et éléments de l’Ordre de la RII reposent uniquement sur le Coran et l’Islam ».

Pour le Commandant en chef iranien, l'un des domaines de fierté de l'armée iranienne a été se soutien à la Résistance au cours des dernières années.

« Cet important jeu de rôle sera reconnu à l'avenir et à son moment opportun », a-t-il promis.

Réitérant sur le fait qu’Il ne faut pas faire confiance à l'ennemi, l’Ayatollah Khameneï a indiqué : « On ne doit pas être naïvement optimiste et on ne doit pas négliger, même un instant, les agissement de l'ennemi. L'ennemi ne devrait pas être considéré comme impuissant. Il ne faut jamais le minimiser, au contraire, il faut le reconnaître dans sa mesure et être toujours prêt à y faire face ».

« Nous conseillons aux responsables irakiens et libanais de faire de la lutte contre l’insécurité, leur priorité. Leurs peuples ont des revendications, mais ils doivent savoir qu’elles ne peuvent être réalisées que dans le cadre de la structure légale de leurs pays. Lorsqu'une structure légale est brisée dans un pays, on ne peut rien faire. Lorsqu'il y a un vide dans un pays, rien de positif ne peut être réalisé », a encore souligné le Leader de la Révolution islamique.

Plus loin dans ses propos, le Leader de la Révolution a fait allusion à la Marche du grand retour qui se tient chaque vendredi dans la bande de Gaza, pour dire que ces manifestations aboutiront un jour, grâce à Dieu, au retour des Palestiniens dans leur patrie.

Cérémonies de remise de diplômes aux étudiants des écoles militaires, le 30 octobre 2019 à Téhéran en présence du Guide suprême de la Révolution islamique, Ayatollah Khameneï.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 9 =