4 nov. 2019 à 16:24
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83542278
0 Persons
Une stabilité relative revient dans l'économie iranienne (la BC d’Iran)

Téhéran (IRNA)- Le gouverneur de la Banque centrale d'Iran, Abdol-Nasser Hemmati, a déclaré lundi que l'économie du pays avait récemment connu une stabilité relative alors que les Etats-Unis ont eu recours à des sanctions bancaires, à une guerre économique, et aussi restreint la vente de pétrole de l'Iran au cours de l'année écoulée pour imploser l'économie iranienne.

Dans un post sur Instagram, Abdolnasser Hemmati a écrit qu'«aujourd'hui, le 13 Aban, 1398 (4 novembre 2019), un an s'est écoulé depuis le début de la guerre économique américaine et des sanctions sur les relations bancaires et les exportations de pétrole, il était très difficile de prévoir l'évolution de la situation dans les années à venir et que la situation était préoccupante.

Mais les États-Unis n'ont pas réussi à atteindre leur objectif, qui était de mettre l'Iran à genoux.»

La valeur du dollar contre le rial, qui est considérée par les Américains comme le principal facteur montrant l'impact de leur pression sur l'Iran, a diminué par rapport aux 143 500 rials de l'année dernière à 111 000 rials aujourd'hui, a-t-il noté.

Finalement, d'importants indices économiques, tels que l'inflation et la croissance non pétrolière, s'améliorent à nouveau, a-t-il déclaré.

En mai 2018, le président des États-Unis, Donald Trump, a annoncé qu'il retirerait son pays du Plan d'action global commun (JCPOA), confirmé par la communauté internationale la CSNU.   Ensuite, il a réimposé les sanctions américaines qui avaient déjà été levées à 90 et 180 jours d'intervalle.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 14 =