10 nov. 2019 à 11:12
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83548405
0 Persons
L'Iran agit et réagit dans le cadre du PGAC (OIEA)

Bouchehr (IRNA)-Le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA), Ali Akbar Salehi, soulignant que « la République islamique d'Iran opère actuellement dans le cadre du Plan global d’action commun sur le nucléaire de 2015 (PGAC) a déclaré: « Les mesures prises par Téhéran (Son plan de réduction graduelle des engagements de 2015) sont au titre même du paragraphe 26 du Pacte multilatéral ».

« Au nom du PGAC, s'ils (les signataires) ne respectent pas leurs obligations, nous pourrions, nous-aussi, réduire nos engagements afin de rétablir  une équilibre dans l’accord », a précise samedi 9 novembre le Chef de l’OIEA, Ali Akbar Salehi, aux micros des journalistes s à l’aéroport de Bouchehr.

« Au nom du PGAC, s'ils (les signataires) ne respectent pas leurs obligations, nous pourrions, nous-aussi, réduire, au nom du paragraphe 26 du PGAC, nos engagements afin de rétablir  une équilibre dans l’accord (et entre nos droits et devoirs) », a précise samedi 9 novembre le Chef de l’OIEA, Ali Akbar Salehi, aux micros des journalistes s à l’aéroport de Bouchehr au sud.

« Sur une période courte, un capacité d’enrichissement d’environ 3.500 SWU (Separative Work Unit, ou unité de travail de séparation), a été ajouté au potentiel du pays,  ce qui est un chiffre très élevé pour cette courte période », a-t-il renchéri.

Cette autorité iranienne a réitéré sur le fait que la plupart des actions entreprises par Téhéran, dans le cadre de son plan de réduction des engagements de 2015, sont « réversibles ».

« Le Président Hassan Rohani a déjà annoncé que les actions sont réversibles à condition que d’autres parties signataires remplissent leurs obligations », a-t-il rappelé.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 2 =