13 nov. 2019 à 16:38
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83554021
0 Persons
Téhéran dénonce l’ingérence de Washington dans les affaires de Bolivie

Téhéran (IRNA)- Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Seyyed Abbas Moussavi, a condamné, mardi 12 novembre, l’ingérence de Washington dans les affaires intérieures de la Bolivie et le coup d’État contre le président légal de ce pays Evo Morales.

« Tout changement forcé de gouvernement hors des cadres légaux et notamment à coup d’ingérence étrangère est inadmissible », a déclaré Abbas Moussavi.

Il a souligné que tout changement devrait émaner de la volonté du peuple qui s’exprime via les bulletins de vote et dans le cadre de la constitution de chaque État.

Le porte-parole de la diplomatie iranienne a souhaité que le peuple et les différents groupes politiques en Bolivie puissent trouver une solution pacifique à la crise, grâce aux capacités politiques et juridiques de leur pays et sans recourir au chaos, à la violence et au conflit.

Le 10 novembre, avec l'intervention de l'armée bolivienne, Evo Morales a été forcé de démissionner. Dans un discours télévisé, il a déclaré: «Nous démissionnons afin que les frères et sœurs du gouvernement ne soient ni menacés ni attaqués.». Morales est ensuite parti pour le Mexique et a demandé l'asile politique qui a été accepté par le gouvernement mexicain.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
6 + 2 =