Accord multilatéral nucléaire: Téhéran exprime son opposition aux déclarations «irresponsables» de Paris

Téhéran (IRNA)-Le porte-parole de la diplomatie iranienne, Abbas Moussavi, a déclaré jeudi que la partie iranienne est fermement opposée aux allégations « irresponsables et contreproductives » du ministre français des Affaires étrangères au sujet du Plan global d’action commun sur le nucléaire de 2015 (PGAC).

L'Iran a vivement critiqué les récentes déclarations du Ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, suggérant un possible rétablissement des sanctions des Nations unies contre l'Iran.
Le porte-parole du Ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a déclaré que la réduction des engagements de l'Iran dans le cadre de l'accord de 2015 sur le nucléaire répondait au retrait illégal de Washington de l'accord. 
Dans de telles circonstances, a-t-il ajouté, « l'accord sur le nucléaire ne permet pas aux parties européennes d'utiliser un mécanisme pour réimposer des sanctions à Téhéran. 
Mousavi a rejeté les propos « irresponsables et contreproductifs » du très haut diplomate français. 
De tels gestes seraient fortement préjudiciables aux initiatives politiques censées sauver l’accord nucléaire par sa pleine mise en œuvre », a prévenu le diplomate iranien. 
Dans ses récentes déclarations, le Ministre français des Affaires étrangères a déclaré que le soi-disant mécanisme de résolution des litiges stipulé dans l'accord pourrait éventuellement être utilisé pour réimposer des sanctions onusiennes à l'Iran.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 4 =