Interdiction d’armes chimiques : l’Iran appelle à l’application «sans-discriminatoire» de la Convention

Téhéran (IRNA)-Lors de sa rencontre jeudi avec le directeur général de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes chimiques et sa Convention (CIAC), le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Gholam Hosssein Dehqani, a souligné la nécessité d'appliquer sans discrimination toutes les dispositions de la CIAC.

Jeudi soir 28 novembre, Gholam Hossein Dehqani  a rencontré Fernando Arias, Directeur général de l'Organisation pour l'interdiction des produits chimiques, en marge de la 24e Conférence des Parties à la Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CIAC), rapporte le Service de la presse du ministère iranien des A.E.

Lors de la rencontre les deux parties ont discuté de la coopération entre l'Organisation et la République islamique d'Iran.

Le diplomate iranien a également insisté sur le respecte par les pays signataires à l'égard de la Convention qui plaide pour l'échange de produits et d'équipements chimiques à des fins civiles et qui met l’accent sur l’élimination des obstacles au commerce entre les États membres et la non-imposition de sanctions économiques toujours parmi les parties signataires.

« Le suivisme des pays membres sur les politiques américaines sous pressions de Washington contrevient à leurs obligations liées à la CIAC », a dit le diplomate iranien chargé des affaires juridiques et internationales du Ministère des A.E. avant d’appeler le Secrétaire générale de l’Organisation à rappeler aux membres leurs engagements tout en utilisant de ses potentiels en faveur de l’application du pacte.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 0 =