30 nov. 2019 à 17:21
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83574957
0 Persons
Prochaine commission mixte du PAGC: «ce serait une session difficile»

Moscou (IRNA)- Selon Mikhaïl Oulianov, représentant permanent de la Russie auprès des organisations internationales à Vienne, la prochaine commission mixte du Plan d'action global commun (PAGC) sur le nucléaire iranien, prévue 6 décembre 2019, serait une session difficile.

Ce serait une session difficile. On peut s'attendre à une nouvelle série de discussions difficiles à la lumière de la détérioration de la situation autour de l'accord nucléaire iranien, Mikhaïl Oulianov a écrit vendredi sur son Twitter.

Suite au désengagement des Etats-Unis et leur retrait unilatéral du PGAC anis que l’échec des signataires européens à honorer leurs engagements liés au nucléaire 2015 vis-à-vis de l’Iran, Téhéran a annoncé dans un geste de réciprocité, sa décision sur la réduction graduelle de ses obligations prévue dans l’accord international.

Soucieux des intérêts nationaux, le gouvernement iranien s’est dit « décidé » à poursuivre son plan de réduction graduelle d’engagements de 2015 jusqu’à ce que les revendications légitimes de l’Iran soient répondues.

Face à l'absence du résultat escompté prévu dans l’accord multilatéral de 2015 et dans les discussions autour du pacte après le retrait trumpien, le président iranien Hassan Rohani a annoncé avoir ordonné l'abandon de toute limite à la recherche et au développement en matière nucléaire. Objectif : doter le pays de tout ce dont il a besoin pour l'enrichissement  à des fins civiles de l'uranium.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 2 =