3 déc. 2019 à 12:51
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83578970
0 Persons
L'Iran souligne l'impartialité de l'AIEA

Téhéran (IRNA)- L’Iran a souligné la nécessité pour l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) d’agir de manière impartiale sous la direction de son nouveau chef, Rafael Grossi affirmant que la surveillance nucléaire de l'ONU devrait éviter des mesures énergiques et unilatérales.

Kazem Qaribabadi, ambassadeur d’Iran et représentant permanent auprès des organisations internationales à Vienne, a souligné lundi l'obligation de l'AIEA de maintenir son indépendance, son professionnalisme et son impartialité face aux problèmes critiques.

«L’Iran estime que l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire ne doit pas être entravée par des mesures unilatérales illégales et contraignantes, ni être conditionnée à des conditions préalables arbitraires et inadmissibles de la part d’autres pays», a déclaré Qaribabadi.

Soulignant que l'observation et la vérification des activités du programme nucléaire iranien au titre de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies faisaient partie de la mission fondamentale de l'AIEA à l'heure actuelle, Qaribabadi a déclaré que l'Iran était un «partenaire important»  de l'agence.

«Il est incontestable que l'existence des trois piliers du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) et la crédibilité de l'AIEA reposent en grande partie sur un attachement à ces principes», a ajouté le diplomate iranien.

Le 29 octobre, le Conseil des gouverneurs de l’AIEA, composé de 35 pays, a choisi Grossi, un diplomate argentin âgé de 58 ans, pour devenir le prochain chef de l’Agence, succédant à Yukiya Amano, décédée en juillet.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 

9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
6 + 2 =