6 déc. 2019 à 16:22
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83583195
0 Persons
L'Iran ne renonce jamais à ses droits de produire du pétrole (l'envoyé)

Téhéran (IRNA)- L'ambassadeur et représentant permanent de l'Iran auprès des organisations internationales basées à Vienne, Kazem Gharibabadi, a déclaré vendredi que Téhéran ne renoncerait jamais à ses droits de produire et d'exporter du pétrole dans l'ère post-sanctions.

S'adressant aux journalistes en marge de la 177e conférence de l'OPEP, Gharibabadi a déclaré que la réduction des quotas devrait inclure les pays qui ont augmenté leur production dans les conditions actuelles.

Le 177e sommet de l'OPEP s'est tenu jeudi soir et a accueilli les ministres de 14 États membres réunis pour décider s'il fallait étendre ou réduire la production de pétrole ou maintenir l'équilibre de ce produit stratégique l'année prochaine.

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et des producteurs et pays non-membres de l'OPEP (OPEP Plus) ont convenu plus tôt cette année de réduire leur production totale de 1200 millions de barils par jour pour équilibrer le marché et augmenter les prix du pétrole.

L'Agence internationale de l'énergie a prévu que la production quotidienne de pétrole des pays non membres de l'OPEP augmentera de 2,2 millions de barils par jour l'année prochaine, tandis que la croissance de la demande mondiale totale de pétrole ne sera que de 1,3 million de barils.

S'adressant aux journalistes, le ministre iranien du Pétrole, Bijan Zangeneh, a déclaré jeudi que si l'accord sur la réduction de la production de pétrole devait être prolongé, ce serait une réussite pour l'OPEP; s'il est encore réduit, l'Iran le soutiendra, ce qui sera considéré comme une plus grande réussite.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 14 =