10 déc. 2019 à 17:21
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83589380
0 Persons
Echange de M.Soleimani contre un ressortissant américain: Téhéran donne les détails

Téhéran (IRNA)-Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères et le directeur général du département ministériel pour les affaires américaines, Mohsen Baharvand, s’exprimant mardi sur le processus d’échange du professeur et scientifique iranien, le Dr.Massoud Soleimani, contre Xiyue Wang, un ressortissant sino-américain, arrêté en Iran pour espionnage, a brossé un tableau multidimensionnel et complexe de cette opération.

Le diplomate iranien, Mohsen Baharvand, s’exprimant lundi à l’occasion d’une interview accordée à l'IRNA, sur l’échange de prisonniers contre les ressortissants iraniens, a qualifié de « multidimensionnelle » l’opération avant d’indiquer que le geste couvre divers aspects judiciaires, consulaires, politiques, diplomatiques, humanitaires et de sécurité.

« Par conséquent, la prise de décision sur ce genre d’opération nécessite de multiples coordinations. Il s’agit d’une tâche complexe, difficile et longue au moment où nous avons les familles qui s'inquiètent », a-t-il expliqué.

Le diplomate iranien pour les affaires américaines Mohsen Baharvand.

S’agissant toujours de la récente libération de prisonniers entre l’Iran et les Etats-Unis, le Secrétaire général du Département du ministère iranien des A.E. pour les affaires américaines, a déclaré : « Les deux parties - l'Iran et les États-Unis – tentaient depuis plusieurs mois de se transmettre des messages par l’intermédiaire de la Suisse qui représentent les intérêts américains en Iran. L'ambassade de Suisse a joué un  rôle très productif, impartial et équitable pour les deux parties », a-t-il précisé.

« L’arrestation de notre scientifique, découlait de la profonde colère des Américains envers les progrès scientifiques incontestables de l’Iran dont l’exemple vivant était le Dr.Soleimani », a insisté le diplomate.

Les États-Unis avaient accusé le Dr Massoud Soleimani, d’avoir violé les sanctions anti-iraniennes, pour avoir transporté des médicaments contre le cancer.

Le Dr Massoud Soleimani, spécialise des cellules souches, a été remis aux autorités iraniennes.

« Nous avons réalisé que le gouvernement américain apporterait son propre avion pour transporter son ressortissant et l"amenrait vers les Etats-Unis à bord d’un avion privé.  Quant à nous, nous avons exigé les mêmes conditions et  insisté pour qu'il en soit de même pour un ressortissant iranien. Nous avons donc utilisé notre propre avion gouvernemental pour déplacer M.Soleimani.  

Cette photo montre le scientifique iranien des cellules souches, le Dr Masoud Soleimani reçu par le très haut diplomate iranien, Mohammad Javad Zarif, ce samedi 7 décembre 2019 après sa libération en Suissse.

À Zurich, Xiyue Wang a été remis à Brian Hook, le représentant spécial des USA pour l'Iran.

« M. Brian Hook, au nom des États-Unis et moi au nom de l'Iran, nous sommes entrés, en tant que les chefs des délégations d’échange, dans la zone neutre considérée par les Suisses et nous avons échangé des prisonniers sans aucune négociation », a-t-il renchérie.

Brian Hook et le ressortissant sino-américain, Xiyue Wang, libéré par l'Iran, à Zurich, décembre 2019.  

Interrogé sur la poursuite du processus, le DG du département du ministère iranien des A.E. pour les affaires américaines, a déclaré: « C’est à la diplomatie iranienne d’en décider. Personnellement, je pense que nous pouvons continuer ce processus  avec toutes les conditions que nous avons défini pour assurer nos intérêts nationaux. Mais pour le moment, cette question n’est pas à l’ordre du jour du ministère », a-t-il poursuivi.

Interrogé sur le nombre de ressortissants iraniens en détention actuellement aux Etats-Unis, il a répondu: « Nous en avons à peu près 20 ».

« Nous avons également dit à la partie américaine que nos chiffres sont plus ou moins 20, mais ce n’est pas le chiffre définitif ».

Parlant du nombre des prisonniers américains en Iran, avancé par Washington, le diplomate a ajouté : «Il y a un Américain en Iran qui a un demandeur d’intérêt privé, et environ cinq autres qui sont binationaux réclamés par les États-Unis ».

A la question de savoir si on peut s’attendre à de nouvelles libérations de prisonniers, cette autorité diplomatique iranienne a déclaré qu’aucun échange n’est pour le moment à l’ordre du jour.

Après la libération de Xiyue Wang, le président américain a remercié l'Iran

Le président américain a perçu l’échange de prisonniers avec l’Iran comme le fruit d’une négociation équitable et prétendu que cela témoigne du fait que Washington et Téhéran pourront parvenir finalement à un accord.

« Le Dr Massoud Soleimani qui avait été arrêté sous l’administration Obama (malgré un cadeau de 150 milliards de dollars) est retourné sous l’administration Trump. Merci à l’Iran pour une négociation très juste. Nous pouvons faire transaction ensemble ! », a twitté Trump en réaction à la libération de Xiyue Wang.

Le Dr Massoud Soleimani, professeur à l’université Tarbiat Moddares de Téhéran est parti pour les États-Unis le 22 octobre 2018 pour des travaux de recherches.

En dépit du fait qu’ on lui avait accordé un visa, il a été arrêté à son arrivée à l’aéroport de Chicago pour une raison inconnue avant d’être envoyé en prison à Atlanta 

“Le Dr Soleimani a été au final retenu en otage par l’administration américaine”, a déclaré son frère qui s’interrogeait pour savoir : “Comment un chercheur et un médecin, qui n’a pas de casier judiciaire et qui possède de nombreux articles publiés dans les cercles internationaux, peut-il être placé en détention”.

Cette opération d’échange entre l’Iran et les Etats-Unis a eu de vaste répercussions dans les médias étrangers dont notamment français et russes.

https://fr.irna.ir/photo/83585386/Le-professeur-Soleimani-de-retour-en-Iran

https://twitter.com/Irnafrench
 

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 15 =