L'Iran fustige toute utilisation instrumentale et politique des droits de l'homme contre des pays indépendants (porte-parole)

Téhéran (IRNA)- Respecter des droits des personnes est un principe et une nécessité de la sécurité nationale de la République islamique d'Iran, en tant qu'établissement démocratique, a déclaré Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, en réaction à la dernière déclaration faite par le nouveau haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, sur la situation des droits de l'homme lors des récents troubles en Iran.

Abbas Mousavi a déploré la récente déclaration de Borrell, affirmant qu'elle était basée sur des informations incorrectes et partiales.

«La République islamique d'Iran fustige toute utilisation instrumentale et politique des droits de l'homme contre des pays indépendants», a déclaré Mousavi.

«Le respect des droits des personnes est un principe et une nécessité de la sécurité nationale de la République islamique d'Iran, en tant qu'établissement démocratique, et la performance de la République islamique d’Iran au cours des quatre dernières décennies montre clairement le sérieux de notre pays dans la promotion des droits de l’homme et la protection des droits des personnes. Les manifestations populaires et la tenue de manifestations font partie des droits reconnus des personnes en République islamique, mais exploiter ce droit de piller ou d'attaquer des personnes et des lieux publics est intolérable, car il n'est pas toléré en Europe même, un exemple évident est l'action de la police contre les manifestants à Paris qui a fait jusqu'à présent de nombreuses victimes, blessés et arrêtés », a-t-il ajouté.

Le porte-parole a en outre souligné la détermination de la République islamique d’Iran à étudier les différents aspects des récents incidents en Iran et a regretté les torts causés à un certain nombre de manifestants. «Des mesures seront définitivement prises pour indemniser les personnes blessées lors des manifestations, tout comme les mesures juridiques nécessaires seront prises contre les voyous armés et les pillards des biens des personnes», a déclaré Mousavi.

«Nous demandons à l'Union européenne de prendre en compte sérieusement la violation des droits de l'homme dans un certain nombre d'États membres (de l'UE) ou dans ses pays alliés, et d'honorer ses engagements concernant l'accord nucléaire iranien et la violation des droits de plus de 80 millions de citoyens iraniens dans le cadre des sanctions inhumaines et unilatérales imposées par les États-Unis  », a ajouté le porte-parole iranien.

https://twitter.com/Irnafrench

9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 6 =