11 déc. 2019 à 12:58
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83590379
0 Persons
Droits de l'homme: le Haut Conseil iranien répond au rapport de l'ONU

Téhéran (IRNA)- Le Haut Conseil iranien des droits de l'homme dans une déclaration a répondu aux allégations avancées ce vendredi par le Haut-Commissaire des Nations Unies sur les récentes émeutes en Iran.

La déclaration indique que ce que le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme a dit au sujet de récentes émeutes en Iran est regrettable en termes d'incrédibilité et est contaminé par de fausses accusations et de fausses informations.

Le commissaire a accusé les responsables du pays de non-transparence dans le traitement des émeutes, alors que depuis le début des incidents, les informations les plus complètes ont été divulguées par le pouvoir judiciaire, la sécurité et les médias, bénéficiant d'une grande précision par rapport à d'autres pays tels que la France, la Grande-Bretagne et les États-Unis, selon le communiqué.

Ce qu'ils appellent la transparence de l'information prépare en fait le terrain pour une vaste campagne de «terrorisme occidental contemporain» qui prévoit une opération violente, d'une part, et organise un espace intellectuel contre les victimes, d'autre part, selon le rapport.

L'expérience récente de l'Iran a montré que le soulèvement du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies pour libérer l'espace virtuel des horribles réseaux terroristes dirigés est plus urgent que toute autre question et soutenu par les États-Unis et les principaux gouvernements européens et le régime sioniste, selon le communiqué.

La déclaration de l'insatisfaction à l'égard de certaines politiques du gouvernement n'est pas un problème inattendu, en particulier en Iran, qui est la principale démocratie de l'Asie occidentale et qui a été ciblée par le terrorisme économique sous le coup des sanctions unilatérales des États-Unis, selon le communiqué, notant que l'envoi de dizaines de terroristes formés pour détruire des réseaux sensibles de la vie publique et le massacre barbare de personnes innocentes passent inaperçus devant l'énorme entité telle que le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies.

«Nous recommandons au haut-commissaire et à ses collègues de mener une enquête à grande échelle et impartiale sur la question afin que les réseaux terroristes autour d'eux et leurs collègues seront présentés au monde et un grand nettoyage de maison sera fait pour restaurer la confiance du public dans la grande entité internationale», a-t-il déclaré.

https://twitter.com/Irnafrench

9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 2 =