Le soutien au terrorisme économique US contredit le bon voisinage (Téhéran)

Téhéran (IRNA)- Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a fermement condamné les déclarations anti-iraniennes du Conseil de coopération du golfe Persique (CCGP) et leur soutien manifeste au terrorisme économique américain contre le peuple iranien, qualifiant ces points de vue d'incompatibles avec la politique de bon voisinage.

La répétition des allégations sans fondement dans cette déclaration résulte des pressions politiques de quelques membres du conseil, qui ont fait tout leur possible au cours des deux dernières décennies pour empêcher la promotion de la coopération multilatérale, a déclaré le porte-parole iranien tout en condamnant fermement la déclaration publiée lors du 40e sommet du Conseil de coopération du golfe Persique (CCGP) à Riyad.

Soulignant le comportement responsable de la République islamique d'Iran au cours des dernières années, M. Mousavi a fait référence à la proposition d’un pacte de non-agression, du Forum de dialogue régional et, finalement, de l’effort de paix d’Hormuz dans le cadre des efforts de l’Iran pour concrétiser la coopération régionale.

Le porte-parole a en outre souligné que les trois îles du Grand Tunb, du Petit Tunb et d'Abou Moussa faisaient partie intégrante et éternelle des territoires de la République islamique d'Iran, ajoutant: «Notre pays considère toute revendication sur ces îles comme une ingérence dans ses affaires intérieures et ses frontières territoriales, et la condamne fermement.»

«Toutes les activités de la République islamique d'Iran sur les (trois) îles sont conformes aux droits inaliénables du pays et sont conformes en raison de sa souveraineté et de son intégrité territoriale », a-t-il déclaré, ajoutant que« la répétition de ces positions interventionnistes sous quelque forme que ce soit est catégoriquement rejetée et n'a pas eu et n'aura aucun impact sur les réalités juridiques et historiques sur le terrain ».

Tout en qualifiant d'«ironie historique» la réaction du CCGP à la réduction par l'Iran des engagements pris dans le cadre du Plan d'action global commun (PAGC) sur le nucléaire iranien, le porte-parole a déclaré «Les pays qui ont investi tous leurs efforts et leurs capitaux dans l'échec du PAGC s'opposent maintenant aux mesures légitimes de l'Iran.»

https://twitter.com/Irnafrench

9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 0 =