18 déc. 2019 à 06:57
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83598772
1 Persons
Festival du cinéma iranien de Vitré : Yeva remporte le prix du meilleur film
Yeva, une coproduction entre la Fondation iranienne du cinéma Farabi et le Centre national du cinéma d'Arménie

Téhéran (IRNA)-La cérémonie de clôture du premier Festival du cinéma iranien s'est tenue à Vitré en France, où le film « Yeva » ou « Eva » a reçu le prix du meilleur film.

La Cérémonie de clôture de la Première édition du festival à Vitré 11-15 décembre 2019, a eu lieu le dimanche soir 15 décembre, en présence des habitants de la ville Vitré et de la région de Bretagne, le maire de Vitré, le représentant de l'Assemblée nationale française dans la province, le chef de la Maison des cultures du monde, ainsi que des réalisateurs iraniens invités.

Vitré est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine (région Bretagne).

Lors de la cérémonie, le premier prix a été décerné au film Yeva, et les deuxième et troisième prix ont été décernés conjointement à « Une maison dans la rue 41 » et « Des habitants de Villas ».

Au programme de ce festival, nommé Nouvelles images d’Iran : films de fiction, documentaires, longs et courts métrages avec un palmarès et un concert de musique et une petite exposition de la calligraphie iranienne sur les œuvres de l’artiste Ramezan-Ali Vacheqani.

Trois cours métrages réalisés par les jeunes cinéastes iraniens Ali Nazari et Mohammad Kordi ont été projetés le matin du dernier jour du Festival, chaleureusement accueillis par le public sur place.

« Je viens du pays de la gentillesse », a expliqué Anahid Abad, réalisatrice du film vedette du Festival. « L'Iran est un pays d'amour, et nous, avec ces six cinéastes, nous sommes les véritables ambassadeurs de la nation iranienne », a-t-elle ajouté.

À la fin de son discours, elle a remercié la Fondation Farabi et Alireza Tabach pour leur soutien à l'organisation du festival ainsi que pour leur contribution à la réalisation du film Yeva.

Le réalisateur iranien Abolfazl Jalili, dont les films participant à l'événement inédit étaient de son choix artistique, a déclaré: « J’ai assisté jusqu'à présent dans de nombreux festivals de cinéma célèbres à travers le monde, mais je dois dire que l’accueil réservé à ce festival était excellent et préciser encore que là nous avons traversé le cinéma pour atteindre l'humanité ».

M.Jalili a pour sa part salué le rôle efficace de la Fondation cinématographique iranienne de Farabi pour l'organisation du festival, en particulier son directeur.

L'événement a été suivi d'un reportage sur la couverture médiatique du festival dans les médias français.

https://twitter.com/Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
8 + 0 =