18 déc. 2019 à 17:45
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83599976
0 Persons
Détente avec l’Iran : les grandes lignes de la politique étrangère de Boris Johnson

Londres (IRNA) - L'ambassadeur de la République islamique d'Iran à Londres s’attardant sur la politique étrangère de Boris Johnson envers Téhéran estime que sa politique globale vise à réduire les tensions dans les relations entre les deux pays.

S'adressant aux micros de l’agence officielle iranienne  (IRNA)  et de la Radiodiffusion nationale (IRIB), le mercredi 18 décembre à Londres, sur la politique étrangère du Premier ministre britannique, Boris Johnson, en particulier sur l'Iran, Hamid Baïdinejad a déclaré  que la Grande-Bretagne voyait l'Iran comme un marché majeur et souhaitait développer ses relations économiques bilatérales.

Evoquant certains  accords économiques post-accord nucléaire de 2015 (PGAC) signés entre l'Iran et la Grande-Bretagne le diplomate revient aux déclarations tenues par le ministre britannique des Affaires étrangères Liam Fox qui a explicitement déclaré que l'Iran était le plus grand marché entré sur le marché mondial depuis la fin de l'ère soviétique.

« Donc, notre prévision est qu’une fois les sanctions levées, la Grande-Bretagne est prête à étendre ses liens économiques avec l'Iran », a-t-il ajouté.

« Bien sûr, ils ont également saisi que l'Iran n'est pas un pays importateur comme auparavant. Nous sommes un pays bien positionné dans le monde de la technologie et dans de nombreux domaines, les deux parties peuvent former un partenariat », s’est-il félicité.

« Cependant, nous attendons du gouvernement britannique qu'il tienne ses engagements liés aux PGAC (Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015) », a déclaré le diplomate avant de préciser : « Au moment où les autres membres ne respecte pas leurs obligations liées au PGAC vis-à-vis de l’Iran, la seule mesure efficace de sauvegarder le pacte international est la réponse choisi par Téhéran à savoir le plan de la réduction graduelle des engagements au titre de l’accord nucléaire » . Une réduction qui est pourtant réversible si la partie européenne honore leurs engagements en acte.

https://twitter.com/Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 3 =