20 déc. 2019 à 20:50
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83601941
0 Persons
Kuala Lampur, centre des consultations politiques de l'Iran

Téhéran (IRNA)- Le président iranien Hassan Rohani était l'un des dirigeants des pays islamiques présents au sommet de Kuala Lampur2019, à l'invitation officielle du Premier ministre malaisien, Mahathir Mohammed. Une réunion qui a, non seulement, fourni une occasion en faveur des coopérations encore davantage des pays islamiques en présentant de nouvelles idées et initiatives, mais aussi a représenté une opportunité importante pour les consultations politiques bilatérales et multilatérales de Téhéran au niveau international.

Intervenant, jeudi 19 décembre, à une table ronde de clôture sur le développement et les défis du monde musulman, en marge du Sommet de Kuala Lampur, le président de la République islamique d’Iran, Hassan Rohan a souligné que «l'islam est une religion basée sur la moralité et la coexistance mais pas les conflits et même l’avènement de la prophétie avait pour finalité la restauration des valeurs morales».

Il a également insisté sur le fait qu'il faudrait profiter de plus en plus des opportunités du monde musulman et ne pas laisser les ennemis semer la discorde parmi les musulmans.

Lors de la première journée de sa visite à Kuala Lampur, mercredi 18 décembre, le président Rohani a également tenu une réunion cordiale avec des Iraniens résidant en Malaisie.

https://fr.irna.ir/news/83599141/Malgr%C3%A9-les-sanctions-l-Iran-a-fait-des-progr%C3%A8s-significatifs

A Kuala Lampur, le président Rohani a rencontré le roi de Malaisie, le sultan Abdullah. Lors de la réunion, le président iranien a décrit la Palestine, l'ingérence des grandes puissances mondiales dans les affaires intérieures des musulmans et l'importance des progrès scientifiques et économiques comme trois questions les plus importantes dans le monde de l'islam.

Le sultan Abdullah s'est félicité de la présence du président Rohani au Sommet, exprimant l'espoir que le sommet produira de bons résultats pour la communauté islamique.

« Beaucoup des problèmes auxquels sont confrontés les musulmans puisent leurs origines dans les ingérences américaines et ressemblent sur ce point aux sanctions US visant l’Iran », a déclaré Hassan Rouhani lors d’une rencontre mercredi avec le Premier ministre malaisien, Mahathir Bin Mohamad, en marge du sommet de Kuala Lumpur.

https://fr.irna.ir/news/83600209/L-ing%C3%A9rence-US-%C3%A0-l-origine-de-nombreux-probl%C3%A8mes-auxquels-sont

 Hassan Rohani et Recep Tayyip Erdogan ont également discuté à Kuala Lampur des questions régionales, en particulier des dernières évolutions en Syrie, en mettant l'accent sur la coopération continue bilatérale pour le processus de paix d’Astana,

https://fr.irna.ir/news/83600834/Sommet-de-Kuala-Lumpur-2019-rencontre-Rohani-Erdogan

Egalement, Hassan Rohani s'est entretenu avec le cheikh Tamim bin Hamad al-Thani, l’émir du Qatar.

S’attardant sur le fait que Téhéran et Doha assistent au développement de plus en plus croissant de leurs relations bilatérales, a ajouté : « Nous condamnons toute pression et restrictions visant le Qatar. »

« Les deux pays peuvent travailler en étroite collaboration dans différents domaines », a déclaré M. Rohani, ajoutant que l'Iran et le Qatar devrait saisir cette opportunité du rapprochement pour développer des liens économiques et commerciaux

https://fr.irna.ir/news/83600740/Nous-condamnons-toute-pression-et-restrictions-contre-le-Qatar

Les idées offertes par l'Iran au sommet de Kuala Lampur pour accroître la coopération entre les pays islamiques

Aujourd'hui est le jour de la décision de contribuer au progrès du monde musulman par la coopération, et nous devons travailler ensemble et côte à côte.
Il existe aujourd'hui de nombreux domaines de synergie dans le monde islamique. Il est important pour nous de pouvoir développer la coopération avec des étapes prudentes et mûres, a déclaré le président Rohani s'exprimant lors du Sommet.

«Nous pensons pouvoir nous rapprocher dans cinq domaines économiques.

Le premier domaine est la coopération financière, monétaire, bancaire et d'assurance. Nous savons qu'aujourd'hui, bon nombre de nos développements économiques dépendent de l'assurance étrangère et des principaux pays, tandis que nous, pays islamiques, sommes capables d'investir dans une assurance.

L'autre domaine est celui des technologies modernes, dans lesquelles les pays islamiques ont connu des développements considérables. Dans de nombreux domaines des technologies modernes, nous sommes capables de nous tenir debout.

Le troisième domaine du commerce. Nous avons pu nous côtoyer dans le monde musulman, en particulier dans les domaines des biens et services halal.

L'autre secteur est le tourisme. Dans le monde musulman, nous avons de très bonnes opportunités pour le tourisme en termes de culture, histoire, patrimoine culturel, artisanat et météo, que nous pouvons promouvoir pour développer l'industrie du tourisme.

Avec l'émergence de la nouvelle technologie de la blockchain, nous pouvons fonder notre propre crypto-monnaie avec la contribution et la coopération de nos banques centrales, et comme M. Mahathir Mohamad poursuivait le dinar islamique l'année dernière, nous pourrions peut-être créer une nouvelle monnaie dans le monde de l'islam et profiter des monnaies numériques.

L'autre sujet que je voudrais mentionner est la coopération dans les domaines culturel et social.
Je propose que nous mettions à l'ordre du jour la question de la création d'un réseau touristique, d'un réseau d'information entre les pays islamiques, de la recherche conjointe dans le domaine de l'intelligence artificielle et de la création d'un marché pour les produits culturels et médiatiques des pays islamiques.

Nous pouvons convenir d'un plan d'action à court et à moyen terme et fournir un mécanisme de suivi constant des problèmes pour trouver une solution réaliste».

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 2 =