24 déc. 2019 à 11:47
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83606436
0 Persons
Les Etats-Unis abusent des traités internationaux (ministre iranien)

Téhéran (IRNA)- L'unilatéralisme constant de la politique US, sans le moindre souci de coopération ni de respect des règles internationales est le plus grand obstacle aux droits des nations pour pouvoir faire du commerce libre et d'effectuer des transactions financières au niveau international, estime Farhad Dejpasand, ministre iranien des Affaires économiques et des Finances.

S'exprimant lundi 22 décembre à l'occasion d'une réunion avec les ambassadeurs et représentants des pays européens et asiatiques à Téhéran, le ministre iranien des Affaires économiques et des Finances a déclaré que les efforts déployés par l'Iran destinés à appliquer pleinement les projets de loi du Groupe d’action financière (GAFI) ont jusqu'à présent été vastes et profonds; mais,  pour continuer dans cette voie, quelle est la garantie que les États-Unis n'abuseront pas des traités internationaux?

Précisant les raisons de l'incertitude en Iran pour l’adhésion à deux accords internationaux sur la lutte contre le blanchiment d’argent (CFT) et la lutte contre le crime organisé (convention de Palerme), le ministre a expliqué que le président américain Donald Trump s'est retiré illégalement et unilatéralement du Plan d'action global sur le nucléaire iranien, un accord approuvé par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Contrairement au droit international et aux normes internationales et aux normes du Gaf, le président américain a imposé les restrictions les plus cruelles, sans précédent et les plus complexes au commerce international et aux transactions financières du peuple iranien, même pour les importations de biens essentiels tels que les médicaments et les aliments.

Même lors des catastrophes naturelles telles que les inondations et les tremblements de terre récemment souvenus dans différentes parties du pays, nous avons également vu que les restrictions américaines empêchaient d'autres pays de fournir une aide financière à la nation iranienne.

La communauté internationale doit répondre à cette question que comment un pays peut-il provoquer la mort d’enfants, de femmes et d’hommes plus âgés dans d’autres pays en imposant des restrictions illégales au commerce et aux transactions financières?, a ajouté Dejpasand.

Il a enfin exprimé l'espoir qu'en coopération avec des pays indépendants, l'Iran soit retiré de la liste des pays non coopératifs avec le GAFI.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 12 =