1 janv. 2020 à 16:38
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83617013
0 Persons
L'ambassade des États-Unis à Bagdad a connu une nuit difficile

Téhéran (IRNA)- Des hélicoptères continuent de patrouiller l’ambassade américaine et la Zone verte de Bagdad après les attaques de manifestants irakiens en colère contre l’ambassade américaine.

Le bruit des coups de feu peut également être entendu à l'ambassade des États-Unis sur des kilomètres.

Les équipages d'hélicoptères américains ont averti à plusieurs reprises la foule cet après-midi qu'ils seraient frappés si les manifestants ne quittaient pas l'ambassade.

D'autre part, les rapports indiquent que les troupes américaines stationnées à la base d'Ain Assad sont envoyées à Bagdad pour aider les forces de sécurité de l'ambassade.

Certains rapports indiquent également qu'une heure avant, le commandant d'une division irakienne spéciale a empêché un convoi militaire de plus de quatre véhicules blindés transportant des troupes américaines de la Zone verte de Bagdad et de son ambassade, et les a renvoyés à l'aéroport de Bagdad.

D'un autre côté, le département d'État américain a annoncé mardi soir que tout le personnel de l'ambassade à Bagdad était en sécurité.

Le rassemblement de protestation, qui a commencé aujourd'hui à midi près de l'ambassade des États-Unis, se poursuivra jusqu'à ce que les troupes américaines quittent l'Irak et ferment l'ambassade.

Les gardes de l'ambassade des États-Unis ont tiré des gaz lacrymogènes et ouvert le feu sur des manifestants. Les manifestants ont attaqué l'ambassade américaine après que les gens ont pleuré le corps des victimes des attaques contre les forces de mobilisation du peuple irakien ce matin, puis se précipita dans la zone verte de l'ambassade en colère pour protester contre l'armée américaine.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 1 =