3 janv. 2020 à 11:41
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83618387
0 Persons
Le Leader décrète trois jours de deuil national en Iran

Téhéran (IRNA)-Le Leader de la Révolution islamique et commandant en chef des Forces armées iraniennes, l’Ayatollah Khamenei a publié un communiqué où il réagit au lâche assassinat par les forces terroristes américaines du commandant en chef de la Force Qods, le général Qassem Soleimani. Il a décrété trois jours de deuil national et a promis une réponse cinglante aux États-Unis.

« Iraniens et Iraniennes, 

Le glorieux et haut commandant militaire, Qassem Soleimani est tombé en martyr; hier soir, son âme est partie rejoindre celle de ses frères d’armes. Son vœu de les rejoindre, au terme des années de dévouement, de sacrifice, et de lutte contre des forces du mal, a été exaucé. Son sang a été versé par les pires ennemis de l’humanité qui soient. Je présente mes condoléances à l’Imam caché, à la nation iranienne et je félicite le grand général qu’il fut. Soleimani a été l’un des élèves les plus valeureux de l’école libératrice de Khomeini dont la vie a été consacrée à la lutte pour cause des déshérités, des résistants. Sa mort en martyr a couronné une longue carrière hors paire au service de l’Islam et de ses grands idéaux. Sa mort n’arrêtera pas son œuvre. Loin de là. Une cinglante riposte attend ceux qui ont les mains souillées de son sang et du sang de ses compagnons assassinés jeudi soir. Le général martyr est la figure universelle de la Résistance et tous les épris de cette pensée crient désormais vengeance. 

Que ses amis et ses ennemis sachent, l’axe de la Résistance se perpétuera avec une force redoublée et la victoire finale appartient aux combattants de cette voie juste et équitable. La mort en martyr de Soleimani est certes une perte et la poursuite de notre combat fera regretter ses assassins. La nation iranienne commémora la mémoire du grand général Soleimani et de son frère d’armes Abou Mahdi Mohandes et je décrète trois jours de deuil national, tout en présentant mes condoléances à son épouse, à ses enfants et à tous ses proches ». 

Dans la foulée, le ministère iranien des Affaires étrangères vient d’émettre un communiqué où « il condamne dans les termes les plus vifs l’assassinat du commandant en chef de la Force Qods à titre d’un “acte terroriste et criminel” commis par des forces américaines en Irak, en présentant ses sincères condoléances au Leader de la Révolution islamique et commandant en chef des forces armées iraniennes, ainsi qu’au Corps des gardiens de la Révolution islamique, à la nation iranienne et à la famille et à tous les frères d’armes du général Soleimani à travers le monde ». 

« L’inimitié et la bêtise des forces “terroristes” américaines ne fera que renforcer l’axe de la Résistance dans la région et dans le monde, affirme le ministre iranien des Affaires étrangères qui ajoute que l’Iran “utilisera tous ses potentiels politiques, juridiques et internationaux” pour mettre en application » les mesures prises par le Conseil suprême de la sécurité nationale iranien, et, ce dans le strict objectif de contraindre le régime criminel et terroriste des États-Unis à répondre de ce flagrant crime ». 

Le conseiller du président iranien, Hassan Rohani a dénoncé les États-Unis « pour avoir franchi toutes les lignes rouges » avec le lâche assassinat du général de division Soleimani : « Avec cet acte abject, les États-Unis se sont placés dans l’une des plus dangereuses situations qui soit en Asie de l’Ouest. Celui qui franchit les lignes rouges devra s’attendre à faire face à ses conséquences ». 

Un second communiqué du Corps des gardiens de la Révolution islamique rend un hommage appuyé au « soldat dévoué de la nation », « lâchement assassiné ce vendredi matin par les États-Unis » après « une longue carrière au service de l’islam, du Coran et de la Sainte Famille prophétique ». 

Une attaque aux triples roquettes des hélicoptères Apache a coûté la vie dans les premières heures du vendredi 3 janvier au commandant en chef de la Force Qods, au numéro deux des Hachd al-Chaabi, Abou Mohandes et à 4 autres responsables de la Résistance irakienne.

Ce vendredi matin, l'attaché d'affaire de l'ambassade suisse, représentant des Etats-Unis en Iran, a été convoqué au ministère iranien des A.E. qui lui a signifié les "plus vives protestations de l'Iran" pour "le lache assassinat du haut commandant en chef de la Force Qods par les forces américaines": " Cet acte est l'incarnation la plus éhontée du terrorisme d'Etat et le régime américain est tenu responsable de ses conséquences"

https://twitter.com/Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 3 =