Assassinat du général Soleimani par les USA : l'acte US est un exemple de terrorisme d'État et une violation de la souveraineté irakienne (Zarif)

Téhéran (IRNA)- « L’action américaine est sans aucun doute un acte de terrorisme d'État et une violation de la souveraineté irakienne », a déclaré le Ministre iranien des Affaires étrangères d'État en réaction à la frappe aérienne américaine visant le général Qassem Soleimani à Bagdad.

Réagissant à cette triste occasion, Mohammad Javad Zarif a présenté vendredi ses sincères condoléances pour le martyre de son « éminent frère », et du « grand commandant de la patrie et de l’Islam » le lieutenant général, Qassem Soleimani.

« Je présente mes condoléances aux forces de la Résistance et à tous ceux qui ont donné le cœur à la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme », a poursuivi le très haut diplomate iranien.

« Le commandant Soleimani était un grand homme de tact, de courage et de courage. Il y avait quelqu'un qui attendait toujours pour témoigner et réaliser son souhait. L'action américaine est sans aucun doute un acte du terrorisme d'État, de la violation de la souveraineté de l'Irak et de tuer ceux qui ont consacré leur vie entière à lutter contre l'oppression, le despotisme, la terreur et le takfirisme », a déclaré Mohammad Javad Zarif.

Le ministre iranien des Affaires étrangères a fermement condamné l'assassinat par les États-Unis du commandant de la Force Quds des CGRI, Qassem Soleimani, affirmant que cela renforcerait le mouvement de Résistance dans le monde.

« La méchanceté et la stupidité des forces américaines dans l'assassinat du général Soleimani, héros et commandant de la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, rendront sans aucun doute l'arbre de résistance dans la région et le monde plus fort", a déclaré Zarif dans un communiqué vendredi.

Zarif avait précédemment tweeté que «l'acte de terrorisme international des États-Unis, visant et assassinant le général Soleimani – commandant en chef de la force la plus efficace pour combattre les terroristes de Daech, , du Front al-Nosra et d’Al-Qaïda, est extrêmement dangereux et source d’une escalade insensée».

« Les États-Unis sont responsables de toutes les conséquences de leur aventurisme voyous », a averti Zarif.

Ces commentaires sont intervenus après que le général de division Soleimani et Abu Mahdi al-Muhandis, commandant en second des unités de mobilisation populaire irakiennes, Hachd al-Chaabi (PMU), ont été assassinés lors de frappes aériennes américaines dans la capitale irakienne Bagdad.

Vendredi matin, le CGRI a annoncé dans un communiqué que le major-général, Soleimani et al-Muhandis avaient été martyrisés dans l'attaque menée par des hélicoptères américains.
« Le chef adjoint des Hachd, Abu Mahdi al-Muhandis, et le chef de la Force Qods de l’Iran, Qassem Soleimani, ont été tués dans une frappe américaine qui a visé leur voiture sur la route de l'aéroport international de Bagdad », a indiqué le communiqué.

« Les ennemis américain et israélien sont responsable du meurtre des combattants anti-terroristes Abu Mahdi al-Muhandis et Qassem Soleimani », a déclaré Ahmed al-Assadi, porte-parole du PMU.

Le Leader de la Révolution islamique et commandant en chef des Forces armées iraniennes, l’Ayatollah Khamenei a publié un communiqué où il réagit au lâche assassinat par les forces terroristes américaines du commandant en chef de la Force Qods, le général Qassem Soleimani. Il a décrété trois jours de deuil national et a promis une réponse cinglante aux États-Unis.

Dans un communiqué publié vendredi matin par la présidence, le président Rohani souligne : « Cet acte cruel et lâche est un autre signe de la faiblesse et de la frustration des États-Unis qui se voient comme cible de la haine de toutes les nations de notre région. Ils ont violé toutes les valeurs morales et humaines et transgressé les normes du droit international avec une cruauté immonde. »

« Il n’y a pas l’ombre d’un doute que la grande nation iranienne et les nations libres de la région se vengeront des États-Unis pour ce crime immonde », a déclaré le président iranien Hassan Rohani, en réaction à l’assassinat du commandant de la Force Qods du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) ce vendredi matin lors d’une attaque de l’armée américaine à Bagdad.

Le commandant en chef de l’armée de la République islamique d’Iran, le général de division Abdolrahim Moussavi, s’est adressé dans un communiqué aux auteurs de ce crime : « Cette attaque terroriste est le signe de la nature inhumaine et criminelle des Américains, qui ne restera certainement pas impunie. »

De son côté, le ministre iranien de la Défense, le général de brigade Amir Hatami, a publié un communiqué ce vendredi dans lequel il dénonce l’assassinat du général de corps d’armée Qassem Soleimani à titre d'un « crime hideux qui témoigne de la nature criminelle du Grand Satan américain et de son soutien total aux terroristes en Irak et dans l’ensemble de la région ». Le général Hatami a ajouté que les auteurs de ce crime devraient savoir que « le sang versé des martyrs sera vengé ».

https://twitter.com/Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 0 =