Des temps difficiles attendent les responsables des politiques hostiles US (Ambassadeur d’Iran en France)

Téhéran (IRNA)-L'ambassadeur d'Iran en France a qualifié d’ « erreur stratégique » l’acte terroriste de Washington d’avoir assassiné le brave général Qassem Soleimani a indiqué : « En l'absence de ce brave et illustre commandant de la liberté, les jours de plus en plus sombres attendront les responsables des politiques hostiles américaines.

Réagissant à la disparition en martyr du général Qassem Soleimani, l’ambassadeur d’Iran en France a écrit dans un message sur Twitter vendredi matin: « Nous, les Iraniens, à travers le temps et les siècles, nous avons toujours bénéficié d’illustres commandants qui, de toutes leurs forces et de leur pouvoir, ont toujours combattu pour défendre la religion, la culture et la grandeur de l'Iran et de son peuple musulman contre les malveillants sataniques et pour l’humanité et la liberté ».

« L’assassinat en martyr du général Soleimani, ce brave commandant de renom iranien, source de fierté, dont les récits de la grandeur et le caractère noble et chevaleresque dans la lutte contre l’oppression et les terroristes et extrémistes monstrueux  et pour défendre la dignité humaine sont sur toutes les bouches  dans toute la région, a su courageusement et intelligemment neutraliser les plans néfastes des Etats-Unis agresseurs et ceux des régimes rétrogrades dans la région », a-t-il poursuivi.

Pour l’ancien porte-parole de la diplomatie iranienne, Bahram Qassemi, cet acte abject des Etats-Unis d’avoir assassiné un tel homme est une « immense erreur stratégique ».

Les Etats-Unis dont notamment l'administration Trump qui n’ont jamais cessé, au cours des dernières décennies, de commettre des erreurs stratégiques irréparables dans la région et qui ont inondé ce coin sensible du monde de l'instabilité,  de la guerre, de la pauvreté, du terrorisme et de l'extrémisme, a commis dans un nouveau geste abjecte et vicieux, l’irréparable et visé par une attaque terroriste un homme de raison et de sagesse, un mythe qui défendait l'humanité et protégeait la dignité humaine », a déploré le diplomate.

« Certes en l’absence d’un tel homme brave qui était au service de la liberté et de la paix, des jours difficiles et sombres attendront les responsables des politiques hostiles américaines », a prévenu l’ambassadeur d’Iran à Paris, Bahram Qassemi.

Le CGRI a confirmé vendredi que le commandant de la Force Quds, le général Soleimani, avait été assassiné par des frappes aériennes américaines à l'aéroport de Bagdad. Le Pentagone a déclaré dans un communiqué que le président américain Donald Trump avait ordonné l'attaque.

L'Iran a fermement condamné cet acte terroriste, promettant une vengeance implacable. Trois jours de deuil public ont été décrétés par l’Ayatollah Khamenei, le Leader de la RII, à travers le pays.

Le grand général Soleimani a été l'une des figures clés de la lutte contre le terrorisme en Syrie et en Irak au cours des dernières années.

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 8 =