8 janv. 2020 à 07:13
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83625488
0 Persons
Vengeance implacable : des dizaines de missiles tirés sur la base américaine Ain al-Asad

Téhéran (IRNA) - Le bureau des relations publiques du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a fait part du tir, mercredi matin, des dizaines de missiles balistiques sur la base américaines dans la province d'al-Anbar, en Irak, en réponse à la frappe terroriste abjecte américaine visant le lieutenant-général de l'Iran, Qassem Soleimani.

La base Ain al-Assad est située à 108 kilomètres à l'ouest d’al-Ramadi, occupée en 2003 par les Marines américains qui y sont restés jusqu'à 2011. Ain al-Assad est la deuxième plus grande base aérienne d'Irak. À la fin de l'année, sous prétexte de combattre Daech, la base a de nouveau été mise à la disposition des troupes américaines de la soi-disant coalition internationale anti-Daech.

Des sources sur le terrain ont rapporté à al-Mayadeen que les forces de la coalition américaine se précipitaient vers la base d'Ain al-Assad, et des rapports indiquent que des avions américains ont été incendiés à la base.

Le vice-président américain Mike Pence a visité la base militaire le mois dernier et Trump l'a visité en décembre 2018.

Un correspondant d'Al-Mayadeen a rapporté que plusieurs explosions avaient été entendues dans la ville d’Erbil au Kurdistan irakien.

A l'heure qu'il est les hélicoptères US évacuent les morts et les blessés.

Le conseil de sécurité national américain vient d'achever sa réunion extraordinaire et  le président américain et son ministre de la Défense ont annulé leurs points de presse respectifs. Trump a reconnu dans un tweet que deux bases américaines en Irak avaient été prises pour cible des missiles iraniens.

Dans une tweet, le ministre iranien des A.E., Mohamad Javad Zarif a affirmé que la frappe a eu lieu en totale conformité avec la charte de l'ONU et constitue une réponse « adéquate » à « l'attaque lâche » des Etats-Unis contre l'Iran.

Dans un tweet, le ministre iranien des A.E., Mohamad Javad Zarif a affirmé que la frappe a eu lieu en totale conformité avec la charte de l'ONU et constitue une réponse "adéquate" à "l'attaque lâche" des Etats-Unis contre l'Iran. 

Dans un communiqué le Corps des gardiens de la Révolution islamique, CGRI, revendique les frappes au missile et met en garde contre toute nouvelle « démarche criminelle américaines ». « Toute nouvelle bêtise américaine déclenchera une riposte encore plus violente et plus douloureuse », a averti le CGRI dans son communiqué.  

https://twitter.com/Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
6 + 0 =