Les États-Unis feront face à une réponse plus dure en cas de nouveaux méfaits, averti le général Bagheri

Téhéran (IRNA)- Le chef d'état-major des forces armées iraniennes, Mohammad Bagheri, a averti que les États-Unis seraient confrontés à une réponse plus sévère s'ils commettaient de nouveaux méfaits après que le Corps des gardiens de la révolution islamique eut tiré des dizaines de missiles balistiques sur des bases américaines en Irak.

À la suite des attaques du CGRI contre des bases américaines en représailles à l'assassinat du haut commandant iranien, le lieutenant-général Qasem Soleimani, le général Bagheri a déclaré que les opérations de la nuit dernière ne représentaient qu'une partie des capacités de l'Iran à répondre aux méfaits du régime américain.

Il a souligné que toute nouvelle faute de la part de Washington entraînerait une réponse plus dure et plus sévère.

«Il est temps que les méchants dirigeants américains comprennent les capacités de la République islamique et adoptent une politique sage et retirent leurs troupes de la région dès que possible.»

Dans la première étape d'une vengeance implacable contre les États-Unis en représailles à l'assassinat du lieutenant-général Soleimani, la force iranienne du CGRI a tiré des dizaines de missiles balistiques sur la base d'Al-Asad en Irak aux premières heures de mercredi, 8 janvier.

Ain al Asad est une base aérienne irakienne sur laquelle les forces terroristes américaines sont stationnées. Selon certaines sources, le nombre de missiles tirés est de 30 et d'énormes explosions ont également été entendues dans la capitale d'Arbil, dans la région du Kurdistan irakien.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 2 =