Si l'Iran ne vengeait pas l’assassinat du général Soleimani, les USA devenaient plus impudents

Londres (IRNA)-L'ancien ambassadeur britannique en Syrie a qualifié l'assassinat du commandant militaire martyr Qassem Soleimani comme une erreur de calcul majeure du « gouvernement terroriste » américain et précisé que si l’Iran ne vengeait pas la mort de son haut commandant, les Etats-Unis devenait encore plus impudents.

S'adressant à IRNA mercredi, Peter Ford a déclaré que le crime américain d'avoir assassiné un commandant militaire iranien était une « grosse erreur de calcule » et que cet acte terroriste ciblé ne faisait qu'empirer les choses.

Le commandant de la Force Qods du CGRI iranien, le général Soleimani et le commandant des Forces de la Mobilisation populaires irakiennes  (Hache al-Chaabi), Abu Mahdi al-Modandis, ainsi que huit autres militaires, ont été assassinés par l'armée américaine sur ordre direct du président Donald Trump.
 

Votre commentaire

You are replying to: .
6 + 10 =