Crash/Tir accidentel d’un missile : le CGRI ne voulait pas « cacher » l’incident (Général Hajizadeh)

Téhéran (IRNA)- suite à l’annonce, ce samedi, des résultats de l'enquête interne des forces armées qui a conclu que de manière regrettable le tir par erreur d’un missile de la DCA iranienne a provoqué le crash de l'avion de ligne ukrainien et la mort de 176 personnes à son bord, le général de brigade Amir Ali Hajizadeh, commandant des forces aériennes du Corps des gardiens de la révolution islamique, a déclaré lors d’une conférence de presse diffusée en direct sur l’IRIB (Radiodiffusion de la RII) : « Nous acceptons l'entière responsabilité de l’incident et nous sommes soumis à toute décision prise par les hautes autorités du pays ».

S’exprimant sur le drame, le général de brigade, Amir Ali Hajizadeh, a déclaré qu’il s’est informé sur l’incident catastrophique au moment où il était à l’ouest du pays pour l’opération de « Vengeance implacable » contre les Etats-Unis.
Il a ajouté: « Quand j'ai été convaincu que cela (tir accidentel provoquant le crash) s'était produit, j'ai souhaité mourir et ne pas en être témoin. Pendant toute une vie, nous avons dédié nos vies pour le peuple et aujourd'hui, nous échangeons notre honneur avec Dieu Tout-Puissant et dans ces conditions difficiles nous sommes apparus devant les caméras pour donner des explications.

« Ni le CGRI, ni les forces armées n'ont jamais eu l'intention de dissimuler l’incident, mais c'était un processus qui devait être examiné », a-t-il dit, ajoutant que les enquêteurs concernés avaient été mis en quarantaine.

Les déclarations du général Hajizadeh interviennent après que l’état-major général des forces armées iraniennes a publié un communiqué ce samedi matin disant que l’avion ukrainien avait été abattu «involontairement» en raison d’une «erreur humaine».

https://twitter.com/Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 5 =