20 janv. 2020 à 13:46
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83641103
0 Persons
La seule façon de vaincre les Etats-Unis, c'est de « résister»

Téhéran (IRNA)- Selon un groupe d'étudiants étrangers en Iran, les Etats-Unis cherchent à créer un nouveau Moyen-Orient comme une terre brûlée, cependant, la seule façon de vaincre ce pays dans la région, c'est d'y résister.

Un certain nombre des étudiants étrangers en Iran, dans une interview accordée à l'IRNA, ont unanimement estimé que les Etats-Unis cherchaient à créer un nouveau Moyen-Orient comme une terre brûlée. Ils ont tous insisté sur la résistance face aux politiques américaines dans la région, tout en déclarant que les États-Unis avaient perdu leur place hégémonique le jour où les missiles du Corps des gardiens de la Révolution (CGRI) ont frappé la base américaine Aïn al-Assad, la plus grande base aérienne des États-Unis à al-Anbar à l'ouest de l'Irak non loin des frontières syriennes en représailles à l'assassinant du grand général iranien, Qassem Soleimani, sur l'ordre du président américain, Donald Trump, à Bagdad le 3 janvier.

Bien qu'il y ait plus de deux semaines depuis que le puissant général iranien a été martyrisé, beaucoup ne croient toujours pas qu'il a été assassiné et ont déclaré qu'ils continueraient à travailler jusqu'à ce que les États-Unis se retirent de la région et que l'impérialisme mondial soit vaincu.

Certains étudiants étrangers qui étudient dans des universités iraniennes se consacrent aux pensées et à l'idéologie du général Soleimani et expriment que leur objectif est de diffuser leurs pensées dans la région.

Mahdi Sheikh Isa, un étudiant syrien au doctorat en Sciences de Gestion de l'Université de Téhéran, a mis en valeur l'influence du général Soleimani sur le Front de la résistance, affirmant: «Le général Soleimani n'était pas seulement pour l'Iran. Tous les musulmans qui veulent se débarrasser de l'impérialisme mondial et ceux qui veulent la liberté le connaissentu».

Jafar Sultani, étudiant diplômé au département de philosophie de l'Université de Téhéran, est d'accord avec cette opinion que: «Le général Soleimani a agi comme un port de sécurité dans la région. Il essayait d'affaiblir la présence des ennemis dans la région et d'unir les pays de la région sous une seule civilisation en formant le discours politique et chiite et le Front de résistance.»

Selon, Grogom, un Sénégalais qui étudie le doctorat en iranologie à l'Université Shahid Beheshti, le général Soleimani était un personnage international non seulement pour l'Iran mais pour tous les musulmans désireux de la liberté et de la paix du monde.

Melina, une étudiante russe en relations internationales de l'Université de Téhéran, estime que «Les États-Unis pensent qu'ils peuvent faire tout ce qu'ils veulent, mais tous les pays asiatiques ont le droit à l'indépendance et ils doivent décider de leur propre vie, car le Moyen-Orient est le cœur du monde.»

D'un autre côté, le russe Viktor Daniev, étudiant au département des relations internationales de l'Université de Téhéran, a évoqué la violation des lois internationales par les États-Unis, ajoutant que  l'Iran avait répondu à l'attaque terroriste des États-Unis avec des missiles. Cela s'inscrit entièrement dans le cadre de la logique.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 15 =