Les États-Unis publient officiellement le terrorisme d'État en menaçant le nouveau chef de la Force Qods (Téhéran)

Téhéran (IRNA)- L’Iran affirme que la menace américaine d’assassiner le nouveau commandant de la Force Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) est en fait une publicité officielle du terrorisme d’État.

La réaction est intervenue après que Brian Hook, le représentant spécial américain pour l'Iran, a déclaré jeudi que le général Esmail Qa'ani pourrait faire face au sort de son prédécesseur, le général Qassem Soleimani, qui a été assassiné le 3 janvier sur l'ordre de Trump.

«Les remarques de ce responsable du département d'État sont une révélation officielle et flagrante du terrorisme ciblé et d'État par les États-Unis», a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Mousavi.

«Maintenant, après le régime sioniste [d'Israël], les États-Unis sont le deuxième régime à annoncer officiellement qu'ils ont utilisé les ressources de leur gouvernement et de leurs forces armées pour des actes terroristes et qu'ils les poursuivront à l'avenir», a-t-il ajouté.

Hook a fait la menace dans une interview avec le journal saoudien Asharq al-Awsat en marge du Forum économique mondial (WEF) à Davos, en Suisse.

Le 3 janvier, le général Soleimani a été assassiné lors d'une frappe de drones américains aux environs de l'aéroport international de Bagdad sous les ordres directs du président Donald Trump.

Ailleurs dans ses remarques, Mousavi a déclaré que le recours de Washington à des actes terroristes est un signe clair de «faiblesse, de désespoir et de confusion» parmi les responsables du régime américain.

Il a condamné «les propos effrontés et les actes terroristes» des dirigeants américains, appelant la communauté internationale à les condamner également, «car la poursuite de cette tendance se produirait tôt ou tard tout le monde».

Soleimani s'est taillé une réputation de commandant antiterroriste le plus éminent du Moyen-Orient en raison de sa contribution indispensable à la lutte contre les tenues terroristes telles que le groupe terroriste Daech dans la région.

Dans un message adressé au chef de la révolution islamique, l'ayatollah Seyyed Khamenei, le 9 janvier, le général Qa'ani a promis de poursuivre la voie suivie par le général Soleimani «avec force».
Il a déclaré que l'objectif était de chasser les forces américaines de la région.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 2 =